Salade de salicornes aux poivrons grillés et crevettes

Les jolis mots…

« Agnès était passée de l’amour fou à la haine viscérale pour Hugo. Elle se réveillait doucement d’un cauchemar et pouvait enfin poser des mots sur son histoire. Son premier roman prenait forme.

Depuis des mois, Hugo lui promettait le mariage, lui jurait qu’il était fou d’elle, qu’elle était la femme de sa vie, qu’il lui prouverait son amour, de lui faire aveuglement confiance, allant jusqu’à dessiner leur futur maison alors même qu’il n’avait pas encore quitté Delphine, sa compagne, la mère de ses deux pauvres gars.

Leur retrouvaille arrosée de champagne tiède n’était qu’illusions. Il mentait à Agnès, si naïve pour son âge. La proie idéale pour son petit jeu macabre.

Pris la main dans le sac, il saurait bien rebondir. Il en avait l’habitude depuis trente ans et sa compagne aussi. Elle s’accommodait de ses infidélités chroniques lors de ses séminaires en ville, tant qu’il restait discret au village et payait les factures. Tout ce sait par ici. Il fallait donner l’illusion de la famille parfaite et du couple idéal.

Il lui raconterait qu’elle lui avait mis la pression, qu’elle était imprévisible, ferait couler quelques larmes sur ses joues, irait jusqu’à consulter un psychologue pour faire amende d’honorable… Après cette comédie, sa compagne aura l’impression d’avoir gagné au loto ou plutôt le premier prix d’une fête patronale. « C’est défendre son bout de gras! » disait-il. Seulement, le bout de gras était avarié. Au fil du temps, Agnès avait fini par avoir pitié de Delphine. Tout compte fait, elle avait échappé au pire.

Hugo maîtrisait parfaitement la situation. Il n’avait aucun état d’âme à blesser ces deux femmes. Ce n’était qu’un jeu pour lui et il s’en amusait follement. Agnès était loin d’être sa première victime.

Et puis, il n’aurait aucune explication à donner à Agnès. Il disparaîtrait, ne donnerait plus aucun signe de vie du jour au lendemain après avoir passé des mois à la bombarder de ses SMS larmoyants et déclarations d’amour, matins, midis et soirs, un engrenage fatal. Le « ghosting » était la nouvelle arme terrifiante des manipulateurs.
Mais Agnès, radieuse n’avait plus besoin d’explications, elle avait enfin compris et s’était même pardonnée.

Le bonheur lui souriait à nouveau et à la veille de ses cinquante printemps, elle resplendissait aux bras de personnes bienveillantes. »

Les masques cachés

salicorne3

Samphire grows on the salt marshes in Wales. It is wonderfully salty and succulent and has a taste of the sea. It is also good eaten raw, dressed with oil and lemon juice.

Chef and food writer Franco Taruschio

Encore un produit de saison (de juin à septembre) : Les salicornes. Elles sont de retour sur les étals de mon poissonnier.


En Irlande et au Pays de Galles, il existe deux types de salicorne ou Samphire :

Rock Samphire (crithmum maritimun) ou criste-marine

Elle est également connue sous le nom de St Peter’s Cress. C’est une plante charnue qui pousse autour des côtes dans de petites fissures, entre les roches de la falaise. La cueillette n’est pas réglementée en Irlande.

salicorne6

Marsh Samphire (Salicorne europeaa)

Elle ressemble à un cactus miniature sans les épines of course et, comme son nom l’indique pousse dans les marais salants à proximité de la mer.

salicorne7

Cuisson de la salicorne

Elle est cuite dans de l’eau bouillante non salée ou à la vapeur 4 à 5 minutes (article chez Cuisine de la mer). Quant à la criste-marine, il faut compter 30 à 40 minutes.

Au 16ème siècle, les salicornes étaient surtout connues sous le nom de glasswort. Ses cendres, riches en l’alcali potasse (soda ash ou alkali), étaient utilisées pour la fabrication des verres (glass).

La salicorne se consomme surtout en condiment mais personnellement je la préfère fraîche, cuite ou crue, en salade ou pour accompagner un poisson. Recette de Salicornes au vinaigre

 salicorne5

Ingrédients pour 4 personnes
Temps : 5 minutes de préparation + 20 minutes de cuisson
1 poivron rouge ou jaune coupé en deux et épépiné
225 g de salicornes fraîches
500 g de crevettes cuites et décortiquées
Vinaigrette
3 c à soupe d’huile d’olive
1 c à soupe de vinaigre balsamique
1 c à café de jus de citron
Poivre
1 c à café de ciboulette ciselée

  • Allumer le gril du four.
  • Disposer les moitiés de poivron sur une plaque de cuisson et les faire griller. La peau doit devenir noire.
  • Transférer les poivrons cuits dans un sac de plastique quelques minutes puis décoller les peaux.
  • Les tailler en fines lamelles.

salicorne2

  • Rincer les salicornes et les cuire dans de l’eau bouillant non salée ou à la vapeur pendant 4 à 5 minutes.

salicorne

  • Pour la vinaigrette, mélanger tous les ingrédients. Évitez de saler, les salicornes le sont déjà.
  • Dans un saladier, mélanger les lanières de poivron, les salicornes cuites et les crevettes. Verser la vinaigrette, ajouter la ciboulette et mélanger.

salicorne1

Servir la salade seule ou accompagner de petites pommes de terre nouvelles.

salicorne4

Rendez-vous sur Hellocoton !
Print Friendly, PDF & Email
[Total : 0   Moyenne : 0/5]

9 réflexions sur “Salade de salicornes aux poivrons grillés et crevettes”

  1. Je ne connais pas la salicorne car on n’en trouve pas. Cela doit être excellent pour la santé. En tout cas cette salade est bien appétissante ! Carole

  2. C’est drôle moi aussi j’essaye d’amadouer en cuisine le passe pierre ….. Merci pour cette idée de salade

  3. j’ai gouter de la salicorne il y a longtemps j’avais beaucoup aimer, malheureusement on en trouve pas chez moi!! bisous

  4. On parlait justement des salicornes avec une copine, hier ;.. Si j’en trouve (ce qui n’est pas sûr du tout, par ici …), j’essaierai ta salade ! Elle est sympa et originale !
    Bisous
    Hélène

  5. C’est délicieux la salicorne, mais sauf erreur, c’est une plante d’une famille différente de la criste marine.

    • La criste-marine et la salicorne sont des variétés cousines, il me semble… Les anglais donnent le nom de salicorne aux deux plantes.Je n’ai pas parlé de famille mais plutôt de ressemblance. Pour les explications des experts, j’ai ajouté des liens 😉

  6. Cette belle recette, fort originale, c’est la mer dans notre assiette!
    La prochaine fois que je vais au marché Jean-Talon à Montréal, je regarde pour des salicornes. Je sais qu’il y en a mais c’est souvent une question de prix.
    Lou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.