Cuisses de poulet mijotées à la sauce tomate (hunter’s chicken stew)

Les jolis mots…

Partire per tornare
Non è certo andar via
Se tu mi dici torna io ritornerò

Enfiler mes hivers sous ton vieux pull-over
Et réchauffer mon dos ma peau contre ta peau
En t’écoutant tout haut me lire du Le Clézio

Vedo immagini d’oltre oceano
Che ritornano nella mia mente
E più passa il tempo
E più sento dentro
Che ti amo ancora di più

Richard Cocciante

Rome_

J’ai remis mon nez dans les vieux bouquins de Jamie Oliver et me suis laissée tenter par sa version du poulet cacciatora. Cette recette italienne est populaire en Grande-Bretagne. Ce plat italien se vend sous vide dans les supermarchés britanniques.

Cuisses de poulet 1

J’avais déjà testé la version de Gordon Ramsay, plus rapide mais moins savoureuse qu’en ragoût.

Je suis une grande fan de la cuisson lente (slow cook) en cocotte, symbolisant pour moi la famille et le foyer, valeurs sûres par les temps qui courent… Ces jours-là, je prends mon temps en cuisine.

Ce type de cuisson permet de mélanger les saveurs. La formule magique, c’est une viande de qualité, un liquide, quelques légumes et apporter une chaleur douce au four. L’élément clé de la réussite est le temps.

On bâtit la saveur du plat en puisant les saveurs les plus riches des ingrédients simples. Dans un liquide qui mijote, les légumes et la viande échangent des molécules et des arômes. Le liquide et la chaleur véhiculent la saveur. Le temps fait son oeuvre : le liquide peut transformer les fibres les plus dures en un liquide savoureux et nourrissant.

C’est la Cuccina povera, l’art de transformer des aliments simples. Certes la cuisson est longue mais la préparation reste rapide.

Ce plat convient parfaitement aux repas de famille et tablées nombreuses.

Cuisses de poulet

Ingrédients pour 4 personnes
Temps: 30 minutes + 1 nuit au réfrigérateur + 1h30 de cuisson
5 cuisses de poulet fermier
8 feuilles de laurier
2 brins de romarin frais
3 gousses d’ail pelées dont 1 écrasée et les 2 dernières coupées finement
½ bouteille de Chianti
Un peu de farine
Huile d’olive
6 filets d’anchois
1 poignée d’olives vertes ou noires, dénoyautées
2 x 400 g de tomates italiennes en conserve

IMG_6235(1)

Déroulé

La marinade

  • Assaisonner les cuisses de poulet avec du sel et du poivre noir et les transférer dans un grand récipient.
  • Ajouter les feuilles de laurier, les brins de romarin et la gousse d’ail écrasée puis recouvrir de vin.
  • Laisser mariner au moins une heure ou une nuit au réfrigérateur.

Saisir les cuisses de poulet

  • Préchauffer votre four à 170°C.
  • Égoutter et sécher le poulet avec un papier absorbant.
  • Réserver la marinade.
  • Saupoudrer les cuisses de poulet de farine et secouer l’excédent.
  • Faire chauffer une cocotte, verser un peu d’huile d’olive, et faire revenir les morceaux de poulet jusqu’à ce qu’ils soient légèrement dorés.
  • Les ôter de la cocotte et les mettre de côté.
  • Remettre la cocotte sur le feu et ajouter les 2 ails tranchés.
  • Les faire frire doucement jusqu’à ce qu’ils soient dorés, puis ajouter les anchois, les olives, les tomates en boîte.
  • Remettre les morceaux de poulet avec leur marinade réservée dans la cocotte.
  • Porter à ébullition, couvrir avec un couvercle et cuire au four pendant 1h30.
  • Écumer toute huile accumulée sur la sauce, puis remuer, goûter et ajouter un peu de sel et de poivre si nécessaire.
  • Retirer les feuilles de laurier et les brins de romarin.

Servir ce ragoût de poulet avec des haricots blancs ou des haricots verts.

[Total : 3   Moyenne : 2.7/5]
Rendez-vous sur Hellocoton !
Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.