Denby Dale Pie

Les jolis mots…

« On devrait se dépouiller de tout, presque tout. Se suffire d’une valise, d’un lit, d’un manteau, d’un dessin d’enfant sur le mur.

On devrait s’alléger chaque jour de tous nos poids accumulés : mauvaise mémoire, faux amis, faux amours, bibelots inutiles, vestiges de vies éculées, d’espoirs anéantis encore si blessants…On devrait revenir à l’essentiel, juste ça, rien que ça. Une table, quelques livres …

Faire toute la place à ce qui vient, à ceux qui arriveront, qui arrivent, afin qu’ils ne se sentent cernés d’aucune foule : vieux démons, anciens fantômes, trésors finalement hostiles entassés sur des étagères…

Foules si étrangères à ce présent qui s’invente. Il faudrait se dépouiller de tout, ne garder au beau milieu de soi qu’une furieuse envie d’espace, de vrais désirs , de souvenirs à venir, de luminosité, de plumes et de bras ouverts. »  Jacques Dor

pieLondres – 2019

Cette tourte traditionnelle est à base de viande de bœuf et de pommes de terre. C’est un plat réconfortant pour jours pluvieux.  Son histoire est riche d’anecdotes. Ne perdons pas de temps en bavardages inutiles…

denby dale pie1

Histoire de la Denby Dale Pie

Ces British pies célèbrent depuis 220 ans des événements et des occasions d’importance nationale. 

À la fin du XVIIIe siècle, Denby Dale n’était guère plus qu’une dispersion de fermes sur les flancs des collines, avec de petits groupes de chalets regroupés dans les creux de Haywood Bottom, Revell Bottom et Wood Nook

denby dale

Pie de 1788  

En 1788, cette communauté rurale se réunirent pour célébrer le retour à la raison du roi George III. En son honneur, une grande pie de gibier fut cuite dans un four au White Hart Inn, découpée et servie aux villageois assemblés dans le champ Cliff Style à proximité.

La pie de la Victoire de 1815

La guerre napoléonienne fut une période anxieuse pour les Britanniques. Les rumeurs d’une invasion française étaient répandues. La victoire du duc de Wellington sur Napoléon à Waterloo en 1815 mit fin à ces craintes et fut l’occasion de réjouissances nationales.

Denby Dale se joigna à ces célébrations en faisant une grande Pie contenant deux moutons et vingt volailles, et une croûte de pâte massive. Cette tourte particulière fut cuite dans un four à Corn Mill et, comme en 1788, fut servie aux villageois assemblés lors d’une fête communale.

Pie de l’abrogation du Corn Laws  

Pendant la guerre napoléonienne, les agriculteurs britanniques ont été encouragés à cultiver suffisamment de maïs pour rendre le pays autosuffisant, les importations de maïs d’Europe ayant effectivement cessé. 

The Repeal of the Corn Laws Pie - 29th August 1846

À la fin de la guerre, de nombreux agriculteurs craignaient qu’une importation soudaine de maïs étranger n’inonde le marché, faisant baisser le prix et ne les ruine. 
Pour protéger les intérêts des agriculteurs, le gouvernement conservateur adopta les lois sur le maïs en 1815, empêchant l’importation de maïs étranger jusqu’à ce que le maïs britannique atteigne le prix de la famine de 80 shillings par trimestre.

The Repeal of the Corn Laws Pie - 29th August 18461

Cette mesure a eu pour effet de maintenir les prix du pain anormalement élevés à une époque où le pain était l’alimentation de base des pauvres. Les lois sur le maïs sont devenues le symbole de l’oppression des pauvres par la gentry terrienne, et les années qui ont suivi le marasme économique de 1837 sont devenues les Hungry Forties pour une bonne raison.  

Pour célébrer l’abrogation du Corn Laws, une pie a été cuite dans le village dans un grand four à Cuckstool Farmhouse. Certains discours furent prononcés, et la foule augmentait… Plus de 15 000 personnes bondit en avant sur la scène, une ruée s’en ensuivie et au milieu d’un état sauvage d’agitation et d’émeute, la pauvre pie fut complètement démolie.  

Pie de l’abrogation du Corn Laws

Il n’y a pas eu de découpage formel du gâteau puisque M. Joseph Peace, qui devait avoir cet honneur, serait tombé dans la pie lorsque la scène s’est effondrée. La célébration a pris fin soudainement.

Les rumeurs étaient répandues qu’il s’agissait de sabotage et de nombreux suspects ont été accusés. Au fil des ans, l’histoire de ces procédures désastreuses est passée dans la légende locale.

La liste des ingrédients qui ont servi à la fabrication de la pie de 1846 (cuisson : 10h30)
91 ½ lb de suif – 19 lb de saindoux – 16 lb de beurre frais – 100 lb de bœuf – 1 veau – 5 moutons – 7 lièvres – 14 lapins – 4 faisans – 4 perdrix – 2 tétras – 6 pigeons – 2 dindes – 2 pintades – 4 canards – 4 oies – 4 volailles – 63 petits oiseaux .  

Le Golden Jubilee Pie de 1887 

41 ans se sont écoulés avant que Denby Dale ne se remette suffisamment du désastre de la pie de 1846 pour risquer d’en faire une autre.

Le Golden Jubilee Pie de 1887

L’occasion fut le jubilé d’or du règne de la reine Victoria. Des plans furent élaborés pour faire une tourte pour célébrer le joyeux événement du 27 août 1887, « et pour montrer au monde que nous sommes fidèles à la tradition de nos ancêtres ».

Le jour des festivités, les milliers de personnes entassées dans le champ, se rassemblèrent autour de la coupe officielle de la pie, par M. John Brierley et lors de la première coupe dans la croûte de pâte, la foule se  dégagea subitement sur tous les côtés.

La tourte était mauvaise.  Son odeur accablante eut un effet répulsif. Néanmoins, malgré l’odeur, ceux qui pouvaient se procurer des morceaux de tourte sont repartis fièrement en tenant leurs trophées.

Pendant plus d’une heure, les scènes honteuses de personnes saisissant et se battant pour chaque petit morceau sur lequel elles pouvaient mettre la main se sont poursuivies.  

The Resurrection Pie – 3 septembre 1887

The Resurrection Pie  - 3rd September 1887

La tourte de la résurrection a été cuite dans le même plat et dans le même four que son malheureux prédécesseur, afin de fournir aux habitants de Denby Dale le repas du Jubilé qu’ils n’avaient pas reçu.

Cette fois, il n’y aura pas de publicité, pas de visiteurs, juste des villages qui en profiteront.

Désormais, le gibier était exclu des tourtes de Denby Dale, mais les pommes de terre, apparues pour la première fois comme ingrédient d’urgence ajouté en 1887, et devaient devenir le partenaire incontournable de la viande.

La pie eut un grand succès et a en partie rétabli la réputation ternie des membres du comité du Jubilee Pie. 

Abrogation de la loi sur le maïs Jubilee Pie de 1896

Repeal of the Corn Laws Jubilee Pie - 1st August 1896

Il est peut-être difficile pour nous d’imaginer que le cinquantième anniversaire de l’abrogation des lois sur le maïs puisse être un tel motif de célébration, et que Denby Dale voudrait faire cuire une autre pie, d’autant plus que les souvenirs du fiasco de 1887 étaient encore vifs dans la mémoire.

Pourtant, en 1896, il était fortement ressenti dans le village que le Jubilé devait être marqué de façon traditionnelle. Le comité formé pour planifier et coordonner l’événement du 1er août 1896 ne prit cette fois aucun risque. La préparation et la cuisson ont été confiées à une équipe de femmes du village sous la supervision de cinq experts locaux.


Repeal of the Corn Laws Jubilee Pie - 1st August 18962

Le plat à tourte circulaire de 1887 a été nettoyé et frotté et mis en service une fois de plus. La pie a été servie dans le parc Norman, cette fois sur une structure solide et robuste ne garantissant aucune répétition d’aucun effondrement.

The Infirmary Pie – 28 août 1928

The Infirmary Pie - 28th August 1928

Aussi improbable que cela puisse paraître pour certains, la pie de 1928 est toujours considérée par de nombreux Denby Dalers comme une célébration très tardive de la fin de la Première Guerre mondiale.
La possibilité de faire cuire une grande tourte à la victoire à la fin de la guerre avait été envisagée mais, faute de matériel, elle avait été abandonnée.
Cependant, lorsque Huddersfield Royal Infirmary eut besoin de fonds pour améliorer ses services médicaux, Denby Dale décida de cuire sa plus grosse pie, dont le produit irait à l’infirmerie.


The Infirmary Pie - 28th August 19282

Comme il s’agissait de la plus grosse tourte de tous les temps, l’ancien plat à pie de 1887 ne pouvait pas être utilisé.
Au lieu de cela, un nouveau plat rectangulaire en acier mesurant 16 pieds x 5 pieds x 15 pouces de profondeur et pesant 1 tonne fut commandé, et un four spécial fut construit au moulin à maïs pour le recevoir.

Pie du couronnement 1953

Pendant la Seconde Guerre mondiale et les années d’austérité qui ont suivi, il fut peu question des tourtes.
Cependant, l’accession de la reine Elizabeth II en 1953 a été considérée par beaucoup comme l’aube d’une époque meilleure. Le couronnement en juin 1953 serait l’occasion pour Denby Dale de célébrer de façon traditionnelle en préparant une autre tourte.
Les restrictions alimentaires en temps de guerre étant toujours en vigueur, une demande doit être adressée au Ministère de l’alimentation pour une allocation spéciale de viande et de graisse. Elle fut refusée.

Ce fut un coup terrible pour les espoirs de Denby Dale, d’autant plus que  203£ avaient été collectés dans le village pour le coût des célébrations. Le sort des villageois pavèrent aux oreilles de la Farmers and Settlers Association en Nouvelle-Galles du Sud, l’Australie. Ils offrirent 1 400 lb de bœuf pour permettre à Denby Dale de faire sa pie. Un arrangement fut trouvé en vertu duquel l‘Australian Meat Board remplacerait la viande.

Malheureusement, l’offre ne fut reçue que le 22 mai 1953, quelques jours seulement avant le couronnement, et trop tard compte tenu des longs préparatifs nécessaires à la réalisation d’une tourte. L’offre a malheureusement été déclinée et les festivités du couronnement se sont déroulées sans pie.

The Village Hall Pie de 1964 

The Village Hall Pie, - 5th September 1964s

Quand il est devenu connu que pas moins de quatre bébés Royaux devraient naître en 1964, cet événement unique a été joyeusement adopté comme excuse officielle pour une célébration.

Les préparatifs de la pie de 1964 s’étalèrent sur plusieurs mois et la responsabilité des différents aspects de l’organisation fut confiée aux comités locaux appropriés. Il y a eu plusieurs événements de collecte de fonds, et des commandes ont été passées pour d’énormes quantités d’assiettes à pie et d’autres souvenirs. Étant donné que l’événement devait attirer environ 250 000 visiteurs, la logistique du stationnement, de la restauration et des commodités publiques devait être soigneusement étudié.

La cuisson a été effectuée dans une salle de traite nouvellement construite par un agriculteur local, où une rampe et une fenêtre d’observation furent construites afin que le public puisse suivre la progression de la tourte.  Le village était orné de drapeaux et de décorations, une immense foire commerciale, des fêtes foraines, des illuminations suspendues aux arches du viaduc, le champ de tourte, Norman Park était rempli de chapiteaux pour les rafraîchissements, la nourriture et les commodités, tandis que les rues du village étaient couvertes de banderoles, de guirlandes et de drapeaux.  

La Bicentenary Pie du 3 septembre 1988

The Bicentenary Pie - September 3rd 19882

The Bicentenary Pie a eu lieu le 3 septembre 1988 pour célébrer les 200 ans de la 1ère pie. Le soleil brillait après une semaine de pluie et le Roadshow BBC Radio One organisé par Mike Read diffusa en direct depuis le champ de pie. 

Customs

Il y avait 170 serveurs et les gens payèrent 1£ pour une tranche. L’événement s’est déroulé sur deux jours avec 60 000 personnes servies le premier jour et 30 000 le deuxième. 

La pie est entrée dans le livre Guinness des records comme la plus grande tourte à la viande et aux pommes de terre au monde. 

Allez, je passe en cuisine et vous livre la recette de Paul Hollywwod.

denby dale pie2

Ingrédients pour un moule à pie de 1,4 l
Temps : 40 minutes de préparation + 2h de cuisson
2 gros oignons, hachés finement
700g de bœuf à braiser, coupé en morceaux de 4 à 5 cm
400g de pommes de terre à chair ferme, pelées et coupées en morceaux de 4 cm
400g de pommes de terre farineuses, pelées et coupées en morceaux de 4 cm
Quelques gouttes de Worcestershire sauce
Sel et poivre
La pâte
275g de farine
Une pincée de sel
135g de beurre froid doux, coupé en dés
1 œuf, plus 1 œuf, légèrement battu
1 c  à soupe d’eau glacée

denby dale pie
Déroulement de la recette

  • Transférer les oignons et la viande dans une grande casserole, ajouter suffisamment d’eau juste pour couvrir et porter à ébullition.
  • Couvrir, baisser le feu et laisser mijoter très doucement pendant 1h30.
  • Ajouter les deux types de pommes de terre avec du sel et du poivre et les cuire 30 à 35 minutes supplémentaires, jusqu’à ce qu’elles soient tendres et que la viande soit tendre (les pommes de terre farineuses doivent fondre pour épaissir le jus).
  • Verser la sauce anglaise et retirer du feu.
  • Ajuster l’assaisonnement, puis ôter environ 400 ml de jus de cuisson (suffisamment pour laisser la garniture humide mais sans nager dans le liquide).
  • Transférer la garniture dans un moule à pie et laisser refroidir complètement.

La pâte

  • Verser la farine et le sel dans un bol et frotter le beurre du bout des doigts jusqu’à ce que le mélange ressemble à une chapelure fine.
  • Mélanger l’œuf avec l’eau, ajouter au mélange et mélanger jusqu’à ce qu’il forme une pâte, en ajoutant un peu plus d’eau si nécessaire.
  • Pétrir brièvement jusqu’à consistance lisse, envelopper dans un film alimentaire et réfrigérer pendant au moins 30 minutes.
  • Préchauffer le four à 200 ° C.
  • Sur une surface légèrement farinée, étaler la pâte à une épaisseur de 5-6 mm.
  • Couper une bande de 2 cm de large.
  • Humidifier le bord du plat à pie, collez-y la bande de pâte et badigeonner la avec un peu d’eau.
  • Déposer la pâte sur le dessus de la pie et couper l’excédent.
  • Appuyer pour sceller les bords.
  • Utiliser le reste de pâte pour faire des décorations, si vous le souhaitez.
  • Badigeonner le dessus de la pâte avec de l’œuf battu, ajouter des décorations et les badigeonner aussi.
  • Faire quelques petits trous au centre pour évacuer la vapeur pendant la cuisson.
  • Cuire la pie pendant 30 à 40 minutes, jusqu’à ce que la pâte soit dorée.

Laisser reposer 10 à 15 minutes avant de servir.

denby dale pie

Rendez-vous sur Hellocoton !
Print Friendly, PDF & Email
[Total : 0   Moyenne : 0/5]

10 réflexions sur “Denby Dale Pie”

  1. J’adore votre site tant pour les recherches historiques ,littéraires que vous faites pour les recettes présentées . Sachez que nous lecteurs apprécions réellement tous les efforts fournis et j’attends avec impatience le prochain bulletin . Merci encore

    • Merci énormément. Quelle pression pour les prochains articles 😉 J’alterne entre recettes du quotidien et recettes traditionnelles…
      Je vous souhaite une excellente journée.

      Hélène PICKEN

  2. Jolie présentation « physique » du plat, qui fait penser un peu au pandowdy, et très intéressante présentation intellectuelle de ce même plat ! Ce que j’apprécie vraiment énormément de votre site, c’est que vous ne vous contentez pas de donner des recettes, vous les accompagnez de leur histoire, du contexte dans lequel elles sont nées, d’anecdotes…. C’est très plaisant et intéressant. Du coup ç donne envie de faire même des recettes très proches des nôtres, parce que la différence parfois très très minime, comme le shepherd pie et l hachis parmentier par exemple) nous emmène dans un imaginaire plaisant.
    Je veux juste donner le conseil aux gens qui passent par ici de faire leur pâte à tarte avec du beurre demi-sel.? Je m’étonne toujours que les recettes précisent « beurre doux » Sauf contre-indication au sel, pourquoi aller mettre une pincée de sel quand on peut utiliser directement ce divin beurre, qui fonctionne si magnifiquement même ((et mieux encore, je dirais !) avec le sucré, par exemple les pommes ? Ou out simplement, pourquoi ne pas laisser lel choix, chère Hélène ?…
    Bon oui, la Bretonne sort, elle sort 🙂

    • Merci pour votre fidélité et vos remarque pertinente.

      Effectivement, les deux cuisines se ressemblent beaucoup et certains plats sont similaires.

      Concernant le beurre, c’est surtout une question de santé me concernant. Une petite pincée de sel est moins dommageable que la tablette au beurre demi-sel… Mais je ne vais pas contredire une bretonne, le beurre demi-sel est bien meilleur.

      Belle journée.

      Hélène

  3. PS : désolée pour les fautes de frappe et parenthèses ouvertes et pas fermées ou inversement. J’ai relu trop vite. Je voulais corriger , mais n’ai pas vu de bouton « éditer ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.