Figgy dowdy pudding et custard

Ce vieux pudding ressemble beaucoup au Spotted Dick pudding. Il était préparé à bord des navires anglais au 18èmesiècle. Les marins utilisaient les provisions disponibles durant les longues périodes de mer.  C’est un dessert consistant…

Qu’est-ce que la custard ?

Histoire de la custard

La custard (dérivé de croustade et référence à la croûte de la pâte) est une préparation culinaire à base de lait ou de crème fraîche et de jaunes d’œufs. Elle est plus épaisse que notre crème anglaise mais moins que la crème pâtissière. Cette crème cuite était très populaire au Moyen âge. Dans cette recette ancienne, il n’y a pas de vanille. Honnêtement, j’ai préféré ajouter les graines de ½ gousse dans le lait.

IMG_1762 IMG_1757
.
Recette de James Martin

Ingrédients
Temps : 2 h de repos + 15 minutes de préparation + 2 h de cuisson
Prix : Bon marché
Pudding
115 g de raisins secs
115 g de raisins Sultanas
5 c à soupe de rhum
1 c à café de gingembre en poudre
½ c à café de quatre épices
450 g de farine
115 g de shredded suet ou de la margarine ou du beurre
115 g de sucre semoule
Custard (vous pouvez ajouter de la vanille)
4 jaunes d’œufs
40 g de sucre en poudre
15 cl de lait
15 cl de crème fraîche épaisse
 
 

Pudding
  • Faire tremper les raisins dans un bol avec 200 ml d’eau et le rhum pendant 2 heures au moins.
  • Dans un bol ou la cuve d’un robot, mélanger la farine, le sucre, le beurre, les épices, les raisins et l’eau.
  • Fariner légèrement le plan de travail et former une bûche avec la pâte.
IMG_1726
  • Enrouler le pudding d’une feuille de papier aluminium et l’insérer dans une vieille manche de chemise.
IMG_1729IMG_1734
  • Fermer les extrémités avec un fil de cuisson en laissant un peu d’espace (le pudding gonflera à la cuisson).
  • Dans un grand faitout ou une cocotte, poser au centre un moule à terrine renversée.
IMG_1736
  • Verser de l’eau à mi-hauteur du moule à terrine.
  • Poser le pudding dessus et couvrir la cocotte.
IMG_1741
  • Porter l’eau à ébullition, puis baisser le feu.
  • Laisser cuire pendant 2 heures. Vérifier qu’il y a toujours assez d’eau dans la cocotte.
  • Sortir le pudding et laisser reposer 5 bonnes minutes.
Custard
  • Verser la lait et la crème fraîche épaisse dans une casserole large.
IMG_1742
  • Porter juste à ébullition.
  • Fouetter (blanchir) les jaunes avec le sucre.
  • Verser le lait chaud dessus, et mélanger sans trop fouetter, puis reverser dans la casserole.
  • Chauffer, sur feu doux, la custard, sans la faire bouillir. La crème doit épaissir et napper le dos de la cuillère en bois.
  • Sortir le pudding de la manche de chemise et ôter la feuille de papier aluminium.
IMG_1746
Servir dans des bols de service et napper de custard.
IMG_1760

Autour des Spécialités Culinaires Britanniques.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Print Friendly, PDF & Email

22 réflexions sur “Figgy dowdy pudding et custard”

  1. Mmmhhh, le genre de pudding auquel il m’est impossible de résister! Avec le custard, parfait.

    Bises,

    Rosa

  2. Voila une belle recette qui n’est pas de Jamie et que j’adore !!
    grande fan de pudding en tous genres…

  3. Ah, j’adore ce nom!
    J’espere que tu as demande la permission a Steve avant de lui decouper une chemise 🙂

  4. Si j’ai bien compris il faut que je coupe une manche à une chemise de l’Homme pour pouvoir faire la recette! ;-))

  5. Sympa, le coup de la vieille manche de chemise ! J’adore le spotted dick, je devrais bien apprécier celui-là aussi ! ;o)
    Bises
    Hélène

  6. Juste pour la manche (!) (eh… pas juste pour ça quand même!) ça vaut le coup d’esayer! Merci!

  7. Trop tentant, je dirais même « décadente » cette recette ! J’imagine déjà la tête de mon Tamarin après avoir prélevé une manche !! je note !
    bises
    Curcuma

  8. il faut un début à tout et je viens de voir pour la première fois, la cuisson dans une manche de chemise. j’adore ce post. il m’apprend des choses, il est bien expliqué et le résultat est top. génial

  9. Bonjour : j’ai vu faire ce pouding dans une famille où la dame ne mettait pas de papier aluminium, elle mettait dans un sac long et mettait ce sac DIRECTEMENT DANS L’EAU, comme on le fait en Bretagne avec le far du kig-ha-farz. C’est impressionnant (et plus encore avec la pâte du kig-ha-farz qui est lassez liquide puisque c’est proche de la pâte à crêpes), mais ça ne sort pas du sac, car l’eau bouillante cuit immédiatement la surface de al pâte.Ici ça ne pose aucun problème puisque la pâte du pouding est épaisse.
    Je vous conseille d’essayer cette cuisson à l’eau (si des Bretonnes passent par là et ont vu faire le kig, elles sauront que ça fonctionne).

  10. Ps à mon message concernant la cuisson directement sans papier alu : je voulais parler dans ce cas bien sûr d’une cuisson « plongé dans l’eau ». C’est-à-dire qu’on ne pose pas le pudding sur la terrine renversée (ce qui, au passage, est le principe de cuisson des gâteaux à la mijoteuse, si vous en avez une, et tous les livres canadiens et US qui vont avec, vous connaissez le principe) mais vous le plongez directement (enfin bon, quand même enfermé dans son sac !) dans l’eau bouillante (et c’est pourquoi je disais que ça pouvait sembler impressionnant, mais que ça se passait très bien).
    Le pudding qui est ici donné en recette me rappelle beaucoup aussi un puudding expliqué par une dame sur une page « Laura Ingalls », qui expliquait justement la cuisson lente à la mijoteuse d’un pudding à a rose, merveilleux.

  11. … Et (jamais 2 sans 3) j’ai oublié de signer !
    Emsi
    (à ma décharge, je pensais que le nom serait en marge du message, vu que je l’ai donné dans le formulaire)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.