Bubble and Squeak

Bubble & Squeak est un plat anglais à l’origine composé de boeuf salé de la veille et de choux  verts frits. De nos jours, la viande est souvent remplacée par des pommes de terre, comme le traditionnel plat irlandais, le Colcannon. Son nom rappellerait les bruits des aliments dans la poêle ou de l’estomac pendant la digestion.

La première mention à ce plat remonte au XVIIIème siècle, en 1753, dans the Mid-Wife/The old woman’s magazine écrit par Christopher Smart.

220px-Christopher_SmartThe_Midwife_titlepage
Une autre mention d’une cuisinière célèbre, Maria Rundell, daterait de 1806 . Le plat était également très populaire pendant la deuxième guerre mondiale.
appelé Maria Rundell
Maria Rundell

Pour finir les restes de purée, c’est parfait. On peut cuire le Bubbe & Squeak dans une grande poêle, comme une omelette, ou en plusieurs petits disques (Bubbe & Squeak cakes), plus facile.

Chou

Même s’il ne paraît pas aux grandes tables, le chou frisé (chou de Milan) ou chou cabus fait tout de même le bonheur des repas rustiques, à base de choux farcis, garbure, de palette aux choux, de potée, de plats nourrissants.
IMG_12711
Chou frisé

 

Au printemps, les choux sont de forme conique à feuilles lisses et sont particulièrement tendres. Avec l’été, leur forme s’arrondit en même temps que leurs feuilles se raffermissent. L’hiver, les choux sont bien dodus. Tous les choux appartiennent au groupe dit des choux cabus (chou-fleur, chou de Milan, chou rouge, , à feuilles lisses. Le chou est riche en sels minéraux, vitamines (A,B,K et surtout C) et en fibres. Il aurait des propriétés antiseptiques et cicatrisantes. La présence de soufre rend parfois les choux difficiles à tolérer pour des intestins fragiles. On améliore cette tolérance en les cuisant à casserole ouverte pour éliminer le soufre, ou en le râpant très fin s’il est consommé cru, en retirant les feuilles externes et le trognon fibreux.

IMG_13155
Ingrédients pour 3 personnes

Temps : 20 minutes de préparation + 30 minutes de cuisson
Prix : Bon marché
450 g de pommes de terre farineuses, pelées et coupées en morceaux
55 g de beurre
3 c à soupe de lait chaud
450 g de chou vert
4 c à soupe d’huile d’olive
1 oignon finement émincé
Sel, poivre

  • Porter une grande casserole d’eau salée à ébullition.
  • Plonger les morceaux de pommes de terre et cuire 15 à 20 minutes.
  • Egoutter et passer les pommes de terre au presse-purée.
  • Saler, poivrer. Ajouter le beurre et le lait.
IMG_12744
  • Mélanger.
  • Couper le chou vert en quartiers. Enlever le trognon et les feuilles coriaces.
  • Hacher finement.
  • Verser 2 c à soupe d’huile d’olive dans une poêle anti-adhésive.
  • Ajouter les oignons et faire revenir, sur feu moyen, quelques minutes.
  • Transférer le chou vert dans la poêle et faire cuire 6 à 7 minutes.
  • Saler, poivrer.
  • Mélanger les légumes à la purée de pommes de terre.
IMG_12766
  • Transférer la préparation dans la poêle et l’étaler en cercle ou diviser la préparation en plusieurs disques.
IMG_12777
  • Dorer 4 à 5 minutes et retourner avec une assiette.
  • Verser le reste d’huile d’olive dans la poêle et dorer l’autre côté du Bubble & Squeak. Pour les cakes, les retourner à l’aide d’une spatule.

Servir immédiatement.

IMG_13100
Rendez-vous sur Hellocoton !
Print Friendly, PDF & Email

9 réflexions sur “Bubble and Squeak”

  1. Une bonne idée pour camoufler le chou qui n’est pas toujours bien accepter par les convives et pourtant c’est bon! 😉

  2. J’adore ça! J’adore le chou, j’adore les restes de légumes, et j’adore le Bubble & squeak!
    D’ailleurs, je crois que je vais me faire quelques petits (grands) restes de légumes aujourd’hui, en prévision 😉

  3. encore un classique que je n’ai jamais goute – j’ai toujours adore le nom de ce plat par contre, tres visuel je trouve.

  4. Je ne connais aucune des 2 versions, mais celle à la viande bouillie ne m’attire pas trop …. en revanche, celle ci aux pommes de terre me donne envie de passer à table tout de suite !

  5. Le départ de ton plat ressemble en tous point à celui que nous a montré N.Bottero à Grenoble. Certains légumes aux vertus carminatives sont souvent oubliés, c’est dommage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.