Si vous n’avez jamais eu de jardin, vous aurez de la peine à comprendre. Si vous avez la chance d’en posséder un, vous savez qu’un livre ne suffirait pas à décrire tout ce qui s’y passe.

A cette période précise de l’année, au réveil progressif de la nature, je ne peux m’empêcher de penser à ce roman anglais : The Secret Garden de Frances Hodgson Burnett.  Un petit bijou à lire absolument à vos enfants. Vous-même, vous retomberez directement en enfance. C’est l’histoire d’une petite fille solitaire, Mary Lennox, partie vivre chez son oncle au fin fond de la campagne anglaise.  En explorant le domaine, et avec l’aide d’un rouge-gorge, elle découvrira la clé d’un jardin abandonné. Mary ramènera peu à peu le jardin à la vie… Le jardin secret représente le jardin d’Eden, le paradis perdu du bonheur, et finalement retrouvé. Grâce aux excellentes descriptions de la nature, de la lande, des bruits du vent, des animaux, des odeurs de la terre et des plantes, on s’y croirait dans cette campagne anglaise.

Le sentiment d’être éternel est l’un des plus étranges, des plus troublants, que l’homme puisse éprouver au cours de sa vie.
Parfois, à l’heure douce et grave où le ciel pâlit et s’éclaire, un homme se tient sur son seuil, les yeux levés vers cette merveilleuse alchimie de tons roses et rouges, prêt à crier de bonheur, suspendu à l’éclat du premier rayon, dans l’étrange, dans la quotidienne majesté du lever du jour, toujours nouvelle, toujours semblable, depuis des milliers et des milliers d’années… Il peut alors éprouver cette impression, même si elle ne dure qu’un instant.
Il l’éprouve aussi parfois quand, seul dans une forêt, il voit le soleil se coucher et ses rayons obliques répandre une lumière frisante sous les branches, une lumière d’or, douce et profonde, porteuse d’un message indéchiffrable.
Parfois, c’est dans la paix d’un ciel immense, par une nuit bleue étoilée, que vient à l’homme ce sentiment d’éternité. Parfois aussi, il passe fugitivement dans l’écho d’une musique lointaine. Parfois dans un regard.

jardinsecret2jardinsecret5
jardinsecret4jardinsecret6
jardinsecret1jardinsecret

******

Back in a kitchen.

Question récurrente du dimanche soir : Comment finir les restes du traditionnel Sunday Roast ?   je commençais à tourner en rond avec mes sempiternelles sandwiches. Merci Chelsie Collins pour cette version très British du kebab.

Yorkshire pudding wraps Plus »

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 4.0/5 (5 votes cast)
Rendez-vous sur Hellocoton !

Page 1 sur 11