Les jolis mots…

La vie est la courte distance entre deux vides.

On gesticule pour la remplir. On traîne pour l’étirer. On voudrait qu’elle s’éternise. On s’invente même parfois des doubles vies. On respire et on ment. On regarde sans voir. On veut profiter de tout et tout glisse entre les doigts. On aime et c’est déjà fini. On croit au futur et le passé est déjà là. On est si vite oublié. On ne veut pas perdre et, lorsque vient la fin, on refuse de baisser les paupières. On refuse la poignée de terre sur notre peau glacée. Il faut pourtant savoir lâcher prise.

Ce qu’on a vécu de beau devient-il laid parce que la personne qui semblait embellir votre vie vous a menti et trahi? Le cadeau merveilleux d’un enfant devient-il ignoble parce que l’enfant est devenu assassin ?

« Danser au bord de l’abîme ».

On ne doit pas redonner vie à nos amours d’enfance. On doit les laisser là où elles sont : dans l’obscurité confortable de nos souvenirs. Là où les promesses ébauchées, les caresses imaginées, oubliées, la nostalgie des peaux, des odeurs, là où les rêves enfouis se bonifient et écrivent la plus belle des histoires. On ne gardera que les beaux souvenirs et non la triste réalité d’un homme ou d’une femme, souvent médiocre, si loin de nos attentes.

« Les quatre saisons de l’été ».

Grégoire Delacourt

potato quiche6potato quiche

Encore une recette de tous les jours, for the working week. L’idée originale de cette pâte aux rondelles de pommes de terre provient du site Tasty. 

potato quiche3potato quiche5
Cette quiche prend une saveur supplémentaire avec l’ajout de cheddar. Vous m’en direz des nouvelles. Yummy, yummy!

Plus »

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 4.0/5 (4 votes cast)
Rendez-vous sur Hellocoton !