The gin and tonic has saved more Englishmen’s lives, and minds, than all the doctors in the Empire »

Le gin tonic a sauvé plus de vies anglaises et d’esprits, que tous les docteurs de l‘Empire.

-Winston Churchill.

Le Sloe Gin ou Damson Gin est une liqueur traditionnelle anglaise. Des baies sauvages de prunellier anglais sont soigneusement macérées pendant plusieurs mois avec du gin et du sucre.  Les baies se récoltent après les premières gelées. Ma version est à base de prunes et non de prunelles.  

sloe5
Avant d’en arriver au Gin, je ferai une brève parenthèse sur Le Porto, qui même si il n’est pas produit au Royaume-Uni, il figure parmi les vins britanniques.

porto
Le Porto en Angleterre

Son histoire remonte à un différend entre le France et l’Angleterre au XVIIIe siècle. Le roi Guillaume d’Orange, un hollandais qui monta sur le trône d’Angleterre avec son épouse Marie, était francophone.

porto1
Il taxe lourdement les importations de vins français, obligeant ainsi les anglais à négocier avec le Portugal. Le vin portugais parut désagréable aux anglais et il fut amélioré et fortifié avec un ajout d’eau-de-vie et en faisant vieillir le vin dans des bouteilles bouchées. C’est ainsi que le Porto est devenu une boisson riche et douce et qui convient au climat froid et humide de L’Angleterre et accompagne à merveille le Stilton.

Histoire du Gin

sloe gin6

Les taxes prohibitives imposées sur les alcools français ont inspiré l’invention du Porto mais aussi l’introduction d’une autre boisson : Le Gin.

A l’origine, c’était un médicament de fabrication hollandaise. Ses effets puissants et sa préparation facile devinrent vite une bénédiction parmi les classes pauvres de la société londonienne. Vers 1735, on produisait 240 000  hectolitres de gin par an, avec une consommation annuelle d’environ 4 litres par habitant, même les enfants.

Malgré tout, une telle quantité parut insuffisante. Pour satisfaire la demande et pour contrecarrer les taxes, les boutiques se mirent à fabriquer des succédanés. Évidement, des milliers de personnes en moururent : comment résister à un mélange d’acide sulfurique, d’essence de térébenthine, d’huile d’amandes, d’eau-de-vie, de sucre, d’eau de rose, d’alun et de tartre ?

Slogan publicitaire de l’époque

« Pour un sous, vous serez ivre ; pour deux sous, ivre-mort ; mais, pas d’argent, point de gin. »

Aujourd’hui, le gin, au même titre que la vodka, est un alcool pur auquel on ajoute des ingrédients naturels, tels que : de la genièvre d’Italie, coriandre, zeste d’orange, écorce de cassier, angélique, réglisse et racine d’iris. Les proportions sont top secrètes par chaque distillateur.

gin
Certains préférons le gin demi-sec de Plymouth de la Société Coates : le grain est anglais mais il est malté et distillé en Écosse et le mélange se fait à Plymouth où les herbes qui le parfument sont décrites comme le secret le mieux gardé de Plymouth. C’est dans les locaux actuels de la distillerie Coates que les Pères Pèlerins se sont rassemblés avant de s’embarquer pour le nouveau Monde à bord du Mayflower, en 1620. La distillerie était un monastère. Là où les moines fervents priaient, se trouvent désormais les alambiques en cuivre.

Histoire du Pink Gin

gin2Le Gin est une boisson populaire parmi les classes moyennes de Grande-Bretagne, parmi les officiers de l’armée de terre, de la marine, les fonctionnaires coloniaux et les cadres commerciaux.  A bord d’un navire de sa Gracieuse Majesté, on vous servira un gin glacé, légèrement rosé, avec de l’angusture amer, bref, un Pink Gin, invention de la Marine britannique.

Histoire du Gin Tonic

gin4
Sur terre, le gin and tonic est une boisson appréciée à l’heure du déjeuner. C’est un bon « rince-cochon » après une gueule de bois. Ses origines remontent aux aventures des soldats de l’Empire britannique sous les tropiques. On doit la partie tonique du gin à Jacob Schweppe.

gin5
Ce chimiste de Bristol, d’origine suisse, eut l’idée de mettre en bouteilles de l’eau de Seltz. Vers 1860, ses successeurs rendirent cette eau populaire en lui ajoutant une petite quantité de quinine, médicament utilisée contre la malaria.  Ce mélange fut vendu dans les colonies britanniques d’Afrique et des Indes. Les coloniaux, mélangèrent l’eau tonique à du Gin, le « chota-peg » (la petite boisson du soir).

Plus »

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 3.0/5 (4 votes cast)
Rendez-vous sur Hellocoton !

Page 1 sur 11