On continue dans le registre plat léger. J’ai hésité avant de publier cette recette végétarienne. C’est plus de l’assemblage qu’autre chose mais c’est un régal. Contrairement aux adultes, mes filles n’ont pas trop aimé, je dois bien vous l’avouer.  J’ai remplacé les portobello par des gros champignons de Paris. 

Champignons et polenta sous le gril

Pour la polenta, il faut :

70 cl de bouillon de légumes
175 g de semoule de maïs
25 g de beurre
Huile d’olive

  • Badigeonner d’huile d’olive un petit moule à cake.
  • Porter le bouillon de légumes à ébullition avec ½ c à café de sel.
  • Remuer constamment pendant 5 minutes jusqu’à ce que la préparation se détache des bords.
  • Hors du feu, ajouter le beurre. Poivrer et saler si besoin.
  • Verser la polenta dans le plat, lisser et laisser refroidir avant de couper en tranches.

 

Ingrédients pour 4 personnes
250 g de polenta cuite et taillé en 8 tranches
4 gros champignons de Paris ou portobello champignons
60 g de beurre
Pulpe de 1 gousse d’ail
1 c à café de persil ciselé
1 c à café de ciboulette ciselée
4 œufs frais

10 cl de vinaigre blanc
100 g de feuilles d’épinard
Sel, poivre
Copeaux de parmesan

  • Préchauffer le gril du four.
  • Poser une feuille d’aluminium sur une plaque au four.

Champignons et polenta sous le gril

  • Disposer les tranches de polenta et les champignons dessus.
  • Faire fondre le beurre sur feu doux avec la pulpe d’ail.
  • Hors du feu, ajouter le persil et la ciboulette.
  •  Badigeonner les tranches de polenta et les champignons de beurre fondu aux herbes.

Champignons et polenta sous le gril

  • Saler et poivrer.
  • Passer sous le gril pendant 6 à 8 minutes en les retournant en milieu de cuisson.

Pocher les œufs

En video sur le site Marmiton œuf pochés

  • Chauffer une casserole d’eau sans sel surtout et sans faire bouillir l’eau.
  • Verser le vinaigre blanc.
  • Casser les œufs dans des ramequins puis les transférer dans l’eau frémissante.
  • Tourner une cuillère autour des œufs de façon à ce que le blanc d’œuf recouvre le jaune.
  • Pocher pendant 3 minutes.
  • A l’aide d’une écumoire, sortir les œufs de l’eau et les égoutter sur du papier absorbant.
  • Avec un ciseau, tailler l’excédent de blanc.

 

Sur les assiettes de service, disposer une tranche de polenta, des feuilles d’épinard et enfin le champignon.

Champignons et polenta sous le grilChampignons et polenta sous le gril

  • Transférer prudemment l’œuf poché au centre du champignon.
  • Ajouter les copeaux de parmesan et quelques brins de ciboulette.

 Servir immédiatement.

 Champignons et polenta sous le grilChampignons et polenta sous le gril

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 4.0/5 (4 votes cast)
Rendez-vous sur Hellocoton !

Après cette semaine irlandaise, un petit régime me fera le plus grand bien. Retour en cuisine avec des plats légers, colorés et parfumés d’herbes fraîches. En attendant patiemment que les petits légumes printaniers sortent de terre, je me suis régalée de brocolis.  Cette recette végétarienne est de Valli Little, auteure culinaire australienne. 

coucous au brocoliCod with gremolata  – Citrus and broccoli couscous

Ingrédients pour 4 personnes
Temps : 25 minutes de préparation + 15 minutes de cuisson
Cabillaud gremolata
4 pavés de dos de cabillaud
1 c à soupe d’huile d’olive

1 petite noisette de beurre (facultatif)
Gremolata
Zestes de 1 orange non traitée
Zestes de 1 citron non traité

1 c à soupe de persil plat ciselé
1 gousse d’ail pelée et hachée finement

Coucous aux brocolis
200 g de semoule fine de couscous
3 c à soupe d’huile d’olive
185 ml d’eau bouillante
Jus de 1 citron
Zestes et jus de 1 orange non traitée
2 c à soupe de thym frais
3 c à soupe de persil plat ciselé
1 c à soupe de vinaigre balsamique
250 g de brocoli coupé en petits bouquets.

  • Préchauffer le four à 180 °C.
  • Déposer les pavés de cabillaud sur une plaque au four recouverte d’une feuille de papier sulfurisé.
  • Saler, poivrer et arroser d’un filet d’huile d’olive.

coucous au brocoli

  • Enfourner pendant 10 minutes.

Pour le gremolata, mélanger les zestes d’orange, de citron, le persil plat et l’ail.

 

Coucous aux brocolis

coucous au brocoli

  • Porter une casserole d’eau salée à ébullition.
  • Plonger les bouquets de brocoli dans l’eau pendant 2 à 3 minutes.
  • Égoutter et rafraîchir les bouquets sous l’eau froide.
  • Réserver.
  • Dans un saladier, mélanger la semoule avec 1 c à soupe d’huile d’olive.
  • Verser l’eau bouillante puis couvrir le saladier d’un film alimentaire.
  • Laisser reposer pendant 7 minutes.

coucous au brocoli

  • Ensuite verser le jus de citron, les zestes et le jus de l’orange, le thym, le persil plat, le vinaigre balsamique et 2 c à soupe d’huile d’olive.
  • Ajouter les bouquets de brocoli dans le saladier.
  • Saler, poivrer et mélanger.

coucous au brocoli

Répartir les coucous sur les assiettes et déposer le pavé de dos de cabillaud dessus. Ajouter le gremolata. Vous pouvez ajouter une petite noisette de beurre sur le poisson (facultatif).

 coucous au brocoli

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
Rendez-vous sur Hellocoton !

Spécial Saint-Patrick

If you don’t eat boxty, you’ll never get a man ! (Irish Nursery rhymes)

Ce plat à base de pommes de terre est incontournable en Irlande dans les comtés du Nord.

La patate à toutes les sauces

La plupart des Irlandais en consomment tous les jours. Il faut dire que les sols et le climat frais et humide de l’île lui convient à merveille.

L’une des plus célèbres recettes demeure le Champ (purée maison avec des oignons de printemps ou ciboules) et le Calcannon (purée maison avec du chou vert) que l’on sert souvent pour accompagner du bacon ou des saucisses grillées. Il est servit fumant, en creusant un puits dans lequel on dépose un morceau de beurre. Autrefois, il constituait l’essentiel du repas paysan, surtout les vendredis, durant le Carême, et pour Halloween.

Le Boxty me rappelle étrangement la râpée auvergnate et la crique ardéchoise que préparait autrefois ma grand-mère. Ce n’est que de la pomme de terre râpée, rien de plus. Le Boxty date de la fin du 18ème, début 19ème siècle pendant l’invasion du mildiou en Irlande. La chair des pommes de terre râpée étaient placée dans un linge et pressait afin d’ôter le maximum d’eau. La pulpe restante était moulée en petits cercles aplatis et cuits sur un griddle (plaque métallique) ou un flagstone.

Fadge ou patato cake (pain de pommes de terre à base de purée de pommes de terre)

Boiled Boxty (Mélange de purée et pommes de crues cuit dans de l’eau bouillante)

Boxty Pancakes (comme un pancake à partir de purée, pommes de terre crues, farine, bicarbonate de soude et lait fermenté/buttermilk)

Grated cakes on the Griddle (Mélange purée et pommes de terre crues cuit sur un griddle)

Grated cakes in the pan (comme des drop scones. Mélange de purée et pommes de terre crues avec du bicarbonate de soude et du lait fermenté/buttermilk)

Cette recette plus communément nommée Pan Boxty est une variante de la version traditionnelle irlandaise. J’ai ajouté de l’aneth, de l’oignon et une pincée de sel de céleri. Certains ajoutent de la farine pour absorber l’eau mais honnêtement on peut s’en passer. Les Boxty sont accompagnés de maquereaux fumés au poivre que vous pouvez remplacer par du saumon cuit bien poivré.

 boxty

Ingrédients pour 4 personnes
Temps : 10 minutes de préparation + 10 minutes de cuisson
1 oignon pelé
800 g de pommes de terre
riche en amidon
2 c à soupe d’aneth ciselé
1 c à café de sel de céleri
25 g de beurre
2 c à soupe d’huile d’olive
2 poignées de cresson
Vinaigrette
2 c à soupe d’huile de noix
2 c à soupe de jus de citron

Servir avec
4 filets de maquereaux fumés au poivre ou  4 pavés de saumon
Quartiers de citron

 boxty

  • Peler les pommes de terre.
  • Râper au robot ou manuellement l’oignon et les pommes de terre.
  • Transférer la pulpe dans un torchon propre et serrer fort afin d’enlever le maximum de liquide.

 boxty

  • Dans un saladier, mélanger aux pommes de terre et oignons râpés l’aneth, le sel de céleri.
  • Poivrer.

boxty

  • Diviser la préparation en 8 portions égales.

 boxty

  • Dans une grande poêle, faire chauffer la moitié de l’huile d’olive et la moitié de beurre.
  • Ajouter 4 portions de pommes de terre dans la poêle puis les aplatir.
  • Frire 4 environ sur une face, les retourner délicatement et cuire 4 minutes.
  • Les transférer sur du papier absorbant et répéter l’opération avec le reste des portions.

boxty

  • Réchauffer les filets de maquereaux.
  • Pour la vinaigrette, mélanger l’huile de noix et le jus de citron.
  • Saler et poivrer.
  • La verser sur le cresson et mélanger.
  • Répartir le cresson et les Boxty sur les assiettes. Déposer la chair de maquereaux effeuillée dessus.

Servir avec un quartier de citron.  

boxtyboxty

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 1.0/5 (1 vote cast)
Rendez-vous sur Hellocoton !

Irish coffee

Histoire du whisky

Au VIème siècle, les moines missionnaires irlandais auraient appris des Egyptiens le procédé de la distillation. Des Alambics coule bientôt L’uisce beatha (eau-de-vie), une boisson à base d’orge germée, d’abord utilisé comme médecine. Certains attribuent à Saint Patrick lui-même l’invention du whiskey. La plus ancienne distillerie est irlandaise. Quelques siècles plus tard, les moines irlandais convertissent leurs frères écossais au whiskey, qui perdra son e en Ecosse.

L’uisce beatha

Bientôt, les techniques de distillation se répandent hors des couvents, et chaque ferme assure sa production. A partir du XVIème siècle, la consommation est si courante que le breuvage devient, en Ecosse la boisson nationale.

Sous Charles 1er, taxes et contrôles s’abattent sur les malheureux producteurs écossais ; seules résistent les grosses distilleries d’Edimbourg et de Glasgow. Fraudes et distillations clandestines se multiplient dans les Highlands, où les flots de whisky se mêlent au sang des excisemen, les contrôleurs de taxes devenus la cible des distillateurs.

XCF285130

Toutefois, le breuvage illicite restes consommées dans les débits spéciaux appelés shabeens. Jusqu’au XIXème siècle, les distilleries clandestines seront acculées hors des villages, près des sources d’eau pure.

Au XVIIIème siècle, on compte en Irlande deux milles alambics, que les souverains anglais se chargent d’imposer sévèrement. Plusieurs centaines de distilleries font leur apparition, notamment à Dublin. A  la fin XIXème siècle, les exportations de whiskey aux Etats-Unis sont supérieures à celles du scotch, et les négociants anglais n’hésitent pas à faire transiter le scotch par L’Irlande pour l’appeler Irish et le vendre plus cher.

La Prohibition viendra tout remettre en cause. A cette époque, l’Irlande mène une guerre commerciale contre l’Angleterre, qui lui ferme les portes du marché américain. Les Canadiens fournissent alors aux Américains un whisky de contrebande… bien plus cher. Une aubaine pour l’Ecosse, qui assure les importations illégales de whiskies aux Etats-Unis. Le groupe canadien Seagram se procure les droits exclusifs de marques écossaises et fait vieillir d’importantes quantités de whiskies en attendant la levée de l’interdiction. De son côté, Joseph Kennedy fera fortune en achetant le droit d’importation de plusieurs scotches, et en en les stockant.

En 1933, à la fin de la Prohibition, de nombreuses sociétés américaines prennent le contrôle de productions écossaises. Seagram et Hiram Walker.

Quant à l’Irlande, elle ne se remettre jamais tout à fait du coup qui lui aura été porté. Face à la concurrence, les distilleries irlandaises restées debout : Jameson, Cork Distillery, Power, Tullamore et Bushmills, se renforcent dès 1996 en fusionnant en un groupe Irish Distillers.

Visite virtuelle de la distillerie The Jameson Experience Mildleton – Irlande

Irish-Distillers-Pernod-Ricard-6250

 

Fabrication du whiskey

whiskey-process-full

 L’eau

Le whiskey naît de l’accord d’eau eau pure et peu calcaire avec des effluves marins du vent, les parfums de la terre et du granit. L’eau utilisée par Old Bushmills provient d’un ruisseau en contact avec la tourbe et le basalte.

old busmills

Le feu

L’orge est d’abord nettoyée puis immergée dans des steeps, de grands récipients contenant de l’eau de rivière, ou encore arrosée à intervalles réguliers.

steeps

Elle est ensuite étalée sur de grandes aires, pour y germer : c’est le maltage, qui dure traditionnellement une dizaine de jours, le temps que l’amidon du grain de se transformer en sucre fermentescible.

maltage

L’orge verte est enfin séchée au feu de tourbe, dans un four appelé kilns, aux toits en forme de pagode.

kilns

Le malt séché est ensuite grossièrement moulu en une farine appelée grist, puis mélangé à de l’eau chaude dans de grandes cuves, les mash tuns.

grist

On obtient une bouillie dont l’amidon s’est converti en sucres, et dont on recueille la partie liquide : le wort. Celui-ci sera additionné du liquide provenant d’un second brassage.

le wort

Le wort est ensuite réfrigéré, puis versé dans des cuves de fermentation, les wash backs, avant d’être additionné de levures et de se transformer en une bière titrant 8 à 10 °. Une fois filtrée, celle-ci est prête à être distillée.

wash backs

Pour l’élaboration de l’Irish whiskey, on aura recours en priorité à l’orge non maltée, et peu au malt, ainsi qu’à d’autres céréales non maltées : Maïs, avoine, blé… Les whiskeys irlandais sont donc tous des blends, hormis le Bushmills Malt, composé exclusivement d’orges maltée.

Busmills Malt

Autres différence avec les whiskies écossais : les whiskies n’utilisent pas la tourbe pourtant abondante en Irlande mais un combustible sans fumée, l’anthracite. Ce qui explique leur absence d’arômes tourbés et fumés, et l’épanouissement du doux parfum de l’orge et du malt.

anthracite

Après avoir été mélangés, l’orge et le malt sont additionnés d’eau bouillante puis brassés durant plusieurs heures. Le wort qui en résulte possède un degré alcoolique plus élevé qu’en Écosse.

 

Distillation

En Irlande, le mash empruntera par trois fois le parcours tortueux de l’alambic. Car jadis, pour rivaliser avec les flots de blends que produisit l’Ecosse, on utilisait de grands alambics qui laissaient passer davantage d’impuretés, ce qui conduisit à opérer une troisième distillation. Celle-ci permet d’affiner l’alcool, les whiskeys gagnant en style, en subtilité et en souplesse, même s’ils perdent en corps.

mash

Le premier distillat, appelée low wine (bas vin) repart pour une seconde distillation dans un appareil plus petit, le spirit still. Ici intervient le stillman, chargé d’éliminer les têtes et les queues impures du second distillat, pour ne garder que le cœur de chauffe, qui titre 68°.

low wine

La distillation se réalise indifféremment en pot still (réservé à l’orge maltée) ou patent still, un alambic à colonnes reliés par des tuyaux dans lesquels la vapeur pompée fait évaporer le wash. Contrairement au pot still, ce dernier permet de distiller en continu, et non par étape. L’opération est plus rapide, et le résultat d’une grande pureté.  Pour une meilleure épuration des mauvais alcools, un distillat issu d’un pot still pourra passer en patent still.

pot still

patent still

Vieillissement

Il a lieu en fûts de chêne ayant contenu du xérès, du bourbon ou du rhum. Ceux-ci sont placés debout, pour une économie de place, et reste ainsi durant trois ans au minimum, souvent de dix à douze ans. Issu d’un mariage entre es whiskeys d’une même distillerie, mais d’âge différents et mûris dans différents tonneaux, le whiskey peut réunir jusqu’à sept cents eau-de-vie.

futs de chene

Transvasé en cuves, il est enfin additionné d’eau pure pour attendre une force alcoolique de 40 à 43°, puis embouteillé. Pendant longtemps, on a conservé en Irlande la tradition du doech of potheen (petit quelque chose), un rude alcool illicite à base d’orge maltée, fabriqué dans les campagnes.

doech of potheen

La bande des cinq

Tullamore Dew

Tullamore Dew

Jameson

Jameson

Power’s

Power’s

Old Bushmills

Paddy

paddy

 

Comment servir le whisky ?

Il faut éviter de conserver le whisky en carafe, car il risquerait de s’éventer. Le célèbre verre à whisky cylindrique et sans pied en cristal taillé pourra être remplacé par un verre à cognac.

glass

En Irlande, on se contente de petits verre d’une contenance de 2.5 cl, appelés dram et ball of malt. Car deux doigts de whisky se révèlent suffisants pour une bonne dégustation.

dram

Slainte !

Contrairement aux blends, que l’on peut sans risque rafraîchir avec quelques glaçons, les autres whiskies pâtissent du choc thermique, qui empêche les arômes de s’exhaler. En revanche, il est d’usage de servir le whisky avec une carafe d’eau fraîche. L’ajout d’un volume d’eau égal à celui du whisky atténuera en effet sa force alcoolique et permettre aux arômes de se dégager. Mais ne versez jamais d’eau dans le whiskey d’un autre homme… En vente chez certains cavistes, l’eau d’Islay accompagnera parfaitement tous les whiskies.

 water

La Maison  du Whisky
20 rue d’Anjou
75008 Paris
01 42 65 03 16 – See more at: http://www.chezbeckyetliz.com/2011/06/epiceries-anglaises-en-france-restaurantspub-cuisine-anglaise.html#sthash.ovkxUdHu.dpuf

 

La Maison du Whisky
20 rue d’Anjou
75008 Paris
01 42 65 03 16

La Maison  du Whisky
20 rue d’Anjou
75008 Paris
01 42 65 03 16 – See more at: http://www.chezbeckyetliz.com/2011/06/epiceries-anglaises-en-france-restaurantspub-cuisine-anglaise.html#sthash.ovkxUdHu.dpuf
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 1.0/5 (1 vote cast)
Rendez-vous sur Hellocoton !

 

Did You treat your Mary-Ann
To dulse and yellowman

At the Ould Lammas Fair at Ballycastle, O ?

As-tu régalé ta Marie-Anne
D’algue rouge et de caramel jaune

A la foire d’Ould Lammas  à Ballaycasltle ?

 A L’approche de la Saint-Patrick, cette semaine sera dédiée à L’Irlande et ses produits.

 trefle

La chevelure des sirènes 

Les Algues

L’industrie agro-alimentaire a découvert l’intérêt des alginates, des sels dérivés des algues, comme les agents stabilisateurs et les épaississants, notamment pour les glaces, les crèmes et les sauces. Favorisant l’élimination des toxines, les algues sont aussi considérées comme une source de santé et de beauté. Elles sont riches en iode, indispensable au bon fonctionnement de la thyroïde.

Carrageen moss (Irish moss) ou Mousse perlée

On l’appelle également carragheen, du nom d’un village d’Irlande où on la récolte en abondance. Connues par les scientifiques comme Chondrus crispus, elle pousse en bouquets bruns rougeâtres, aux tiges plates ramifiées en éventails. On la récolte à marée basse sur la côte atlantique, en avril et mai, quand elle est encore jeune.

carragheen

On l’emploie fraîche ou séchée : il faut la faire tremper, la trier puis la faire bouillir dans l’eau ou du lait et utiliser le jus de cuisson.

Dans l’Ouest de l’Irlande, elle enrichit sainement les soupes et les ragoûts. Riche en gélose, elle peut remplacer la gélatine alimentaire dans les mousses, aspics… Elle s’achète dans certaines épiceries irlandaises et magasins diététiques.

 

Sloke (Porphyrée pourpre)

Dite aussi épinard de mer, cette Porphyra umbilicalis est très répandue sur la côte. Elle se reconnaît à ses grandes feuilles plates aux bords ondulées, translucides et rougeâtres.

sloke

Elles doivent être soigneusement lavées et bouillies plusieurs heures, ce qui les fait virer au vert, avant d’accompagner le poisson ou le bacon, comme une sorte de purée d’épinard.

sloke

Cette algue était visiblement très prisée au siècle dernier, témoin le joli pot à porphyrée en argent conservé au musée de Dublin. Elle  porte le nom de Laverbread au Pays de Galles.

Dulse (algue rouge)

La Palmaria palmata possède des branches cramoisies, charnues et caoutchouteuses. On peut l’acheter séchée, pour l’émincer dans les salades ou l’ajouter aux soupes, ou encore la récolter fraîche et la cuire comme des épinards. Autrefois, les Irlandais la mâchonnaient comme du chewing-gum, ou la dégustaient avec un bol de bigorneaux.

dulse

Naturalia (magasins bio)

Fin août, à Ould Lammas Fair de Ballycastle, la foire la plus connue de l’île, on peut toujours s’offrir une friandise traditionnelle : une poignée d’algues rouges à la saveur salée, accompagnée d’un cornet de poisseux caramels jaunes, la spécialité locale (duslse and Yellow man).

Yellowman. jpeg

 

Flan aux algues chez Cuisine de la mer

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 1.0/5 (1 vote cast)
Rendez-vous sur Hellocoton !

Les fresh roes marquent le retour du printemps sur les étals des poissonniers. Ils sont aussi appelés Milts. On retrouve ce nom dans de nombreuses recettes british. A ma grande surprise, ces œufs seraient les glandes reproductrices mâles (gonades merci Patrick). Les femelles ont des œufs plus durs, riches en cholestérol. Autrefois, les œufs de maquereaux et harengs étaient consommés. C’est plus rare de nos jours mais vous pouvez toujours demander à votre poissonnier de vous en mettre de côté.  

herring roes

Pour revenir à nos œufs de cabillaud, ne faites surtout pas la même erreur que moi. Pour la préparation du tarama ou taramasalata, il faut impérativement des poches d’œufs de cabillaud fumés.

Pour la cuisson des œufs frais, si la poche n’est pas ouverte, vous pouvez la pocher dans une casserole d’eau bouillante pendant 30 minutes comme Elvira. En revanche, si la poche est ouverte, la fariner puis la faire sauter directement à la poêle. Si elle est entière, piquez la membrane avec une aiguille pour éviter les risques d’explosions.

 oeufs de cabillaud frais sur toasts

Recette de Rick Stein

Ingrédients pour 4 personnes
Temps : 10 minutes de préparation + 15 minutes de cuisson
1 à 2 poches d’œufs de cabillauds frais
4 tranches de pain brioché ou pain de campagne
70 g de beurre
25 g de farine
Jus de ½ citron
1 c à soupe de persil plat ciselé

1 c à soupe de câpres égouttées et rincées
Sel
Servir avec
Un mesclun (50 g)
Vinaigrette (2 c à soupe d’huile d’olive + ½ c à café de vinaigre blanc + 1 pincée de sel)
1 c à soupe de cerfeuil ciselé

oeufs de cabillaud frais sur toasts

 

  • Saler et poivrer la farine.
  • Si la membrane des œufs n’est pas ouverte, la pocher dans une casserole d’œuf bouillante pendant 30 minutes.
  • Sinon, les passer directement dans la farine. Si vous les avez pochées, les couper en plusieurs tranches avant. 
  • Faire fondre 25 g de beurre dans une grande poêle.
  • Colorer les poches 3 minutes environ sur chaque face.
  • Les couper et les disposer sur les tranches de pain.

Beurre noisette aux câpres

  • Vider la poêle, ajouter le reste de beurre et cuire sur feu moyen.
  • Lorsque le beurre commence à mousser, ajouter le jus de citron, le persil plat, les câpres et une pincée de sel
  • Répartir la sauce sur les œufs.

Servir immédiatement avec une salade de mesclun et un verre de vin blanc.

 oeufs de cabillaud frais sur toastsoeufs de cabillaud frais sur toasts

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 3.0/5 (6 votes cast)
Rendez-vous sur Hellocoton !

Cette recette est un héritage du Raj. Les Irlandais on joué un rôle clé dans la conquête britannique en Inde. Plus de 40 % des soldats de la compagnie des Indes orientales étaient Irlandais. Ils sont revenus au pays avec dans leurs bagages, des petites boites de mélanges d’épices en espérant reproduire ces curries indiens.

Cardamome

Épice exotique très utilisée aux Indes, pays dont elle est originaire. Les arabes en firent très tôt le commerce et l’introduisirent en Europe avec le poivre et le gingembre. Les Indiens la croquent toujours en buvant leur thé ou leur café. La cardamome a aussi été utilisée pour son parfum musqué avec l’ambre et le musc. En Indonésie, elle est même avec le clou de girofle dans le tabac des cigarettes.

cardamome 2

La Suède est son premier consommateur européen, où elle est utilisée pour la fabrication des charcuteries, les liqueurs et les confiseries.

Ses graines doivent pour garder leur arômes être écrasées juste avant l’emploi. C’est un des composants de base du curry indien qui a, depuis longtemps, grâce aux anglais, trouvé sa place dans la gastronomie occidentale. C’est un moyen ingénieux et efficace de cuisiner des plats en sauce en réduisant les matières grasses. Autre avantage, la cardamome lutte efficacement contre la mauvaise haleine.

cardamomeElle s’achète en capsules ou graines moulues. Les capsules vert pâle renferment des graines brunes ou noires.

 Mild Madras curry

curry madras 3

Recette de Darina Allen

Ingrédients pour 2 personnes
Temps : 25 minutes de préparation + 1h15 de cuisson
50 g d’amandes blanches hachées
24 cl de crème liquide légère
3 cm de gingembre frais
450 g d’épaule d’agneau taillé en cubes de 4 cm
30 g de ghee ou beurre clarifié ou huile végétale
2 oignons taillées en fines rondelles
Pulpe de deux gousses d’ail
1 c à café de  graines de coriandre ou en poudre
1 c à café de graines de poivre noir ou en poudre
½ c à café de capsules de cardamome
4 clous de girofle ou ½ c à café en poudre
2 c à café de curcuma en poudre
1 c à café de sucre en poudre
1 jus de citron vert
Servir avec
Riz
Chutney de tomates ou de mangues
Raïta

Poppadoms et pains indiens

  • Mélanger la crème liquide et les amandes hachées dans une petite casserole.

curry 5_modifié-1

  • Chauffer le mélange pendant 5 minutes. Éteindre le feu et laisser infuser 15  minutes.
  • Mixer ou râper le gingembre frais.
  • Saler les cubes d’agneau et mélanger à la pulpe de gingembre frais.

curry 4

  • Dans une cocotte, faire fondre le ghee ou le beurre ou l’huile puis faire revenir les rondelles d’oignons et la pulpe d’ail pendant 5 minutes en remuant.
  • Mixer les graines de coriandre, de poivre noir, de cardamome et les clous de girofle.
  • Ajouter ces épices moulues sur les oignons et mélanger sur feu moyen 5 minutes.
  • Préchauffer le four à 160 °C.
  • Enlever les oignons et réserver.
  • Ajouter les cubes d’agneau dans la cocotte. Monter le feu.
  • Faire dorer la viande puis transférer les oignons dans la cocotte.
  • Verser le lait d’amandes infusé, le curcuma et le sucre en poudre.
  • Mélanger et couvrir la cocotte.
  • Enfourner 1 heure.
  • Verser le jus de citron vert à la sortie du four.

Servir le Curry Madras à l’indienne avec du riz, du chutney, Raïta et des pains indiens.

 curry madras_modifié-1curry madras 2

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 3.5/5 (6 votes cast)
Rendez-vous sur Hellocoton !

Cette version végétarienne du burger m’intrigue depuis un moment. En grande amatrice de viande bovine, j’étais sceptique quant au résultat final. Et bien aussi surprenant que cela puisse paraître, ces steaks aux haricots rouges sont excellents entre deux tranches de bun maison, ceux de Sandra du Pétrin. Ils font toute la différence. Avec le burger végétarien, il est préférable d’oublier le pain industriel. 

Bean burger

The Vegetarian cookbook

Ingrédients pour 4 personnes
Temps : 15 minutes de préparation + 15 minutes de cuisson
1 c à soupe d’huile végétale
1 oignon émincé
1 gousse d’ail émincé
1 c à café de coriandre en poudre
1 c à café de cumin en poudre
115 g de champignons de Paris hachés
1 boite de 425 g de haricots rouges égouttés et rincés
50 g de chapelure fine
2 c à soupe de persil plat ciselé
Farine
Sel, poivre
Servir avec
Pain à burger de Sandra
Salade
Rondelles de tomate
Sauce Salsa
Yaourt brassé

Bean burger

  • Chauffer l’huile dans une poêle sur feu moyen.
  • Ajouter l’oignon et le faire revenir pendant 5 minutes.
  • Transférer l’ail, la coriandre et le cumin.
  • Mélanger en remuant 1 minute.
  • Ajouter les champignons hachés.
  • Faire cuire pendant 4 à 5 minutes jusqu’à ce que le liquide s’évapore totalement.

burger maison7

  • Dans un grand saladier, écraser les haricots rouges avec le presse-purée.
  • Ajouter la préparation précédente aux champignons, la chapelure, le persil.
  • Saler et poivrer. Mélanger.
  • Préchauffer le gril du four.
  • Badigeonner une plaque au four d’huile végétale.
  • Diviser le mélange en 4 portions.
  • Fariner vos mains et former 4 steaks.
  • Passer sous le gril 5 à 7 minutes.

Servir les steaks de haricots rouges entre deux tranches deux pains avec quelques feuilles de salade et tranches de tomates. Les accompagner de sauce salsa et yaourt grec.

 Bean burgerBean burger

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 2.5/5 (4 votes cast)
Rendez-vous sur Hellocoton !

Easy cette petite recette du BBC Food. J’apprécie de plus en plus ce magazine culinaire anglais. On y trouve des idées simples et saines pour tous les jours de la semaine. Les photos sont très réalistes. En période de travaux à la maison, ces recettes rapides sont les bienvenues.

poulet au cidre

Cider, mustard and herb chicken

Ingrédients pour 4 personnes
Temps : 5 minutes de préparation + 35 minutes de cuisson
2 c à soupe d’huile d’olive
750 g de blancs de poulet coupés en morceaux
2 oignons taillés en rondelles fines
2 gousses d’ail pelées, dégermées et émincés finement
40 cl de cidre brut
175 g de crème fraîche épaisse légère
2 c à soupe de moutarde à l’ancienne
Un petit bouquet de persil ciselé
½ c à café de feuilles de thym frais
Servir avec
Une tête de brocoli taillée en petits bouquets
Riz

  • Chauffer l’huile d’olive dans une grande poêle ou un wok.
  • Ajouter les morceaux de poulet et les cuire pendant 3 à 4 minutes.

poulet au cidre

  • Les transférer sur une assiette à l’aide d’une écumoire.
  • Ajouter les oignons dans la poêle et les faire revenir pendant 3 minutes puis ajouter l’ail.
  • Cuire en remuant pendant une minute.
  • Verser le cidre et porter à ébullition. Retourner les morceaux de poulet dans la poêle.

poulet au cidre

  • Couvrir, baisser le feu et laisser mijoter 10 minutes.

Pendant ce temps, faire cuire les bouquets de brocoli dans une casserole d’eau salée bouillante pendant 5 à 6 minutes. Ils doivent rester croquants.

  • Ajouter la crème fraîche, la moutarde, le thym et le persil. Mélanger et cuire encore 2  à 3 minutes.

poulet au cidre

Servir le poulet à la moutarde accompagnée de brocoli et de riz.

poulet au cidre

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 3.5/5 (4 votes cast)
Rendez-vous sur Hellocoton !

Le bara brith (speckled bread ou pain moucheté) est un pain traditionnel gallois servit à la Saint David et le jour de Noël. Dans le sud du pays de Galles il porte le nom de Teisen Dorth (gâteau pain).  Autrefois, il était préparé avec les restes de pâte à pain. Les gallois ajoutaient des raisins secs préalablement trempés dans du thé fort. Et incroyable, aucune trace de beurre dans ce pain.

Je préfère la version Teabread  avec de la farine à la levure incorporée  sans levure de boulanger ou levain. Chaque famille galloise à sa petite recette secrète.  L’auteure culinaire galloise, Elizabeth Luard conseille d’attendre au moins deux jours avant de consommer ce pain, le temps qu’il devienne riche et collant.

 bara brith

Recette de Mary Hamilton
Ingrédients pour un moule à cake (900 g)
Temps : une nuit de repos + 10 minutes de préparation + 1h à 1h30 de cuisson
250 g de raisins secs (raisins de Corinthe et Sultanas)
200 g d’écorces de fruits confits (facultatifs. vous pouvez ajouter plus de raisins secs à la place)
250 g de sucre vergeoise brune (dark brown sugar)
300 ml de thé corsé
2 c à café de quatre épices
450 g de farine avec de la levure incorporée
1 œuf battu

 
La vieille

  • Dans un grand bol, transférer les raisins secs, les écorces de fruits confits et le sucre vergeoise.
  • Verser le thé et laisser les raisins gonflés toute une nuit.

 bara brith
Le lendemain

  • Préchauffer le four à 170 °C.
  • Recouvrir le moule à cake d’une feuille de papier sulfurisé.
  • Mélanger le mélange de raisins avec le reste des ingrédients.
  • Verser la préparation dans le moule.

bara brith

  • Cuire pendant 1h à 1h30. Vérifier la cuisson  en insérant au centre du teabread la lame d’un couteau. Il doit ressortir sec.
  • Sortir du four et laisser complètement refroidir.

bara brith

 

Servir en tranches avec du beurre salé gallois et de la marmelade.
 bara brith

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 3.8/5 (9 votes cast)
Rendez-vous sur Hellocoton !