Les jolis mots…

« Vous n’imaginez pas le nombre d’analphabètes du bonheur ! Sans parler de l’illettrisme émotionnel ! Un véritable fléau… Ne pensez-vous pas qu’il n’y a rien de pire que cette impression de passer à côté de sa vie faute d’avoir eu le courage de la modeler à l’image de ses désirs, faute d’être resté fidèle à ses valeurs profondes, à l’enfant qu’on était, à ses rêves ? »

« La capacité au bonheur se travaille, se muscle jour après jour. Il suffit de revoir son système de valeurs, de rééduquer le regard qu’on porte sur la vie et les évènements. »

« Le plus grave, ce n’est pas d’échouer. C’est de ne pas avoir essayé. De toute façon, on ne peut jamais se prémunir contre d’éventuelles souffrances, car elles font partie de la vie. Vouloir y échapper est impossible. La vie est faite de pain noir et de pain blanc. Chacun doit l’accepter comme par entière des règles du jeu de l’existence !

Résister à cette réalité ne fait que renforcer le mal-être. C’est pourquoi les sages apprennent à agir sur ce sur quoi ils ont prise, non sur le cours extérieur des évènements mais sur la façon de les appréhender. »

Raphaëlle Giordano – Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une.

pink lady

« Le gin a une âcreté qui aura toujours le goût de Londres, peu importe où vous en buvez de par le monde. » 

Joseph O’Connor

 

Je clôture cette année 2018 en beauté, avec un cocktail à base de gin. Une idée pour le réveillon.  

Histoire du Pink Lady Cocktail

Son nom évoque la couleur rose. Il aurait été inventé dans les années 30, à une époque où la présence des femmes dans les bars n’était pas des plus appréciées.

pink lady 1

L’origine exacte du Pink Lady n’est pas connue avec certitude. On dit que le nom du cocktail lui-même est tiré de la comédie musicale de Broadway de 1911 d‘Ivan Caryll du même nom, ou peut-être bien en l’honneur de sa star Hazel Dawn, connue sous le nom de « The Pink Lady ».

pink lady 4
À l’époque de la prohibition (1920-1933), ce breuvage était déjà largement connu. Au cours de ces années, il était populaire au Southern Yacht Club de la Nouvelle-Orléans, où il était également proposé sous le nom de Pink Shimmy. Le bruit court que la célèbre star hollywoodienne et sex-symbol, Jayne Mansfield, buvait un Pink Lady avant chaque repas…

La popularité de la Pink Lady pourrait en partie s’expliquer par la qualité souvent médiocre du gin pendant la prohibition (histoire du Gin). Il était nécessaire de masquer son mauvais goût.

Le Pink Lady est une boisson dite « féminine » en raison de son nom et de sa saveur douce et crémeuse. Il fait parti, au même titre que le Cosmopolitan, de ces girls drinks qui contribuèrent à faire évoluer ces  habitudes quelques peu machistes. 

pink lady4

L’écrivain et barman Jack Townsend est allé jusqu’à émettre l’hypothèse, dans son ouvrage The Bartender’s Book, que l’apparence non menaçante du Pink Lady aurait pu plaire à des femmes peu expérimentées en matière d’alcool…


pink lady2pink lady3
Plus »

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 3.0/5 (2 votes cast)
Rendez-vous sur Hellocoton !

Pour les repas de fêtes, j’aime servir des plats sortant de l’ordinaire. Je prévois, quelques semaines à l’avance, de tester sur mes cobayes des nouvelles trouvailles. Ce n’est pas toujours une réussite.
Les classiques ont toujours leur place à notre table comme par exemple la traditionnelle dinde aux marrons servie le jour de l’an, ou le canard à l’orange. L’an dernier, je me suis laissée guider par Gamelle. Quel régal !

DSC02573_00

Je vous propose deux recettes « sucrées salées » testées et approuvées :
La première est une variante du canard à l’orange dénichée chez Julie Andrieu. Une recette rapide à réaliser et vraiment délicieuse.
Quant à la recette des noisettes de porc aux pruneaux et Calvados, elle est tirée d’un vieux livre de Papy Jean.
Canard à l’orange-minute

DSC04776-1

Ingrédients pour 4 personnes
Temps : 10 minutes de préparation + 30 minutes de cuisson
Prix : 19,12€
2 magrets de canard
3 oranges
100 g de sucre
1 bâton de cannelle
1 étoile de badiane
1 c à soupe de nuoc-mâm
1 c à soupe de vinaigre de vin
2 c à soupe de porto
1 c à soupe d’huile
Sel et poivre
Chili en poudre remplacé par du piment d’Espelette

  • Préchauffez le four à 240°C (7 th ou 8).
  • Enlevez avec un couteau l’excès de graisse des magrets côté chair.
  • Gardez les zestes de 2 oranges.
  • Pressez le jus de toutes les oranges.
  • Dans une petite casserole à fond épais, ajoutez le jus d’orange, les zestes, le sucre, les épices, le nuoc-mâm, le vinaigre et enfin le porto.
  • Laissez bouillir environ 10 minutes. Le mélange doit être sirupeux.
  • Entaillez les magrets sur la peau en les quadrillant. Attention avec le couteau, la peau est dure mais la chair est facile à trancher. Allez-y assez doucement.
  • Faites chauffer une poêle anti-adhésive et dorez 2 minutes, côté peau à feu moyen, retournez-les.
  • Enfournez-les au four et laissez cuire 6 à 7 minutes.
  • Découpez les magrets de canard et nappez de sauce.

DSC04774-1

Noisettes de porc aux pruneaux et au calvados
Vous pouvez préparer la sauce aux pruneaux à l’avance. Gardez-la au frais et faites sauter les noisettes de porc avant le repas. Au moment de servir, versez la sauce sur la viande, et réchauffez à tout petit feu.

DSC04838_01

Préparation : 15 minutes
Cuisson 35 minutes

Ingrédients pour 4 personnes

1 filet mignon coupé en tranche de 2.5 cm d’épaisseur.
300 g de pruneaux dénoyautés.
30 cl de jus de pomme
1 petit oignon finement haché
15 cl de bouillon de volaille
4 c à soupe de calvados
Sel et poivre noir
40 g de beurre
1 gousse d’ail écrasée
1 pincée de gingembre en poudre
4 c à soupe de crème fleurette

  • Préparez les noisettes. Enlevez le gras.
  • Réservez 8 pruneaux et mettez les autres dans une poêle avec le jus de pomme et l’oignon.
  • Amenez à ébullition et laissez mijotez doucement 10 minutes.
  • Laissez refroidir un peu et passez au mixeur pour obtenir un mélange onctueux.
  • Incorporez le bouillon de volaille, le calvados, sel et poivre.
  • Faites revenir les noisettes de porc dans le beurre fondu 5 minutes de chaque côté selon l’épaisseur.
  • Ajoutez l’ail, le gingembre et la sauce aux pruneaux.
  • Amenez lentement à ébullition et maintenez le frémissement 5 minutes.
  • Incorporez la crème liquide et les pruneaux réservés.
  • Mettez une noisette sur chaque assiette et nappez de sauce.

    Purée de choux de Bruxelles à l’orange

    Les purées de légumes sont très pratiques : la plupart se préparent à l’avance et se réchauffent. Vous pouvez écraser les choux à l’avance et les mélanger aux ingrédients au dernier moment. Cette purée accompagne presque tous les plats de poissons, de viande ou de volaille.

Ingrédients pour 4 personnes

500 kg de choux de Bruxelles
Sel et poivre
30 cl de bouillon de volaille
70 g de fromage frais
Zeste râpé d’1/2 orange
1 pincée de cannelle
1 jaune d’œuf
2 c à soupe de crème fraîche épaisse

  • Lavez les choux de Bruxelles à l’eau vinaigrée et enlevez les trognons.

Coupez-les en deux et mettez-les dans une casserole avec du sel et le bouillon de volaille.

  • Couvrez et amenez à ébullition.
  • Laissez frémir doucement à couvert, environ 10 minutes. Bien égoutter.
  • Passez les choux au mixeur avec le fromage frais, le zeste d’orange, la cannelle et le jaune d’oeuf.
  • Incorporez la crème à cette purée onctueuse, salez et poivrez.
  • Vous pouvez écraser les choux au moulin à légumes puis mélanger aux autres ingrédients.
  • Réchauffez la purée au bain-marie.
  • Au moment de servir, vous pouvez saupoudrer la purée de cannelle. l’épice réhaussera le goût.
  • Les pommes Duchesse express

    Pas de jaunes, pas de beurre, uniquement des pommes de terre écrasées, passées dans une douille à fleur et dorées au grill. Un classique, (un peu désuet peut-être), pour décorer les plats et assiettes. Vous pouvez les dresser en panier et caisettes pour accueillir les petits-pois.

    Recette originale Des Pommes Duchesse.

    DSC04839_01

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
    Rendez-vous sur Hellocoton !

    Un petit dessert rapide en coup de vent. J’ai la chance d’être encore en vacances et comme Véro, ma liste « à faire » est toujours au même stade. Je publie même des billets sans recettes, c’est pour dire, je suis vraiment « on holiday ».
    J’ai trouvé mon bonheur dans un vieux « Cuisine&Vins de France ».
    I just love it !

    DSC03191_01

    Préparation :45 minutes
    Cuisson : 3 minutes
    Réfrigérateur : 6 heures.
    Ingrédients pour 6 personnes
    5 pommes vertes
    30 cl de crème liquide froide
    6 feuilles de gélatine (12g)
    15 cl de sirop de canne
    40 cl de cidre brut
    20 g de sucre
    2 cuillères à soupe de jus de citron
    2 cuillères de calvados
    DSC03192_01
    • Mettez à tremper les feuilles de gélatine dans un bol d’eau froide.

    DSC03168_01

    • Epluchez et évidez 4 pommes vertes. Coupez-les en morceaux et hachez-les rapidement sans les réduire en purée.
    • Ajoutez une cuillère de jus de citron.
    • Sur feu doux, faites fondre les feuilles de gélatine égouttée dans le sirop de sucre canne et incorporer dans les morceaux de pommes.

    DSC03163_01DSC03169_01

    • Battre la crème très froide et mélangez à la préparation aux pommes sur le point de gélifier.
    • Ajoutez 2 cuillères de calvados pour renforcer le parfum des pommes.
    • Répartissez la préparation dans 6 ramequins, et recouvrez-les de papier étirable.
    • Laissez au réfrigérateur pendant 5 à 6 heures.

    Coulis au cidre

    • Réduire le cidre avec le sucre en poudre jusqu’à l’obtention d’une consistance sirupeuse.
    • Incorporez ensuite le beurre en parcelles.

    Démoulez les mousses sur les assiettes, entourez-les de sirop chaud.

    Décorez de la dernière pomme coupée en lamelles et arrosée de jus de citron pour l’empêcher de noircir.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
    Rendez-vous sur Hellocoton !