Petite souris« La Provence constitue un tel choc pour l’organisme septentrional : tout y est vigoureux. Les températures sont extrêmes, frôlant les quarante degrés pour descendre jusqu’à moins dix. La pluie quand elle survient, tombe avec un tel entrain qu’elle emporte les routes et oblige à fermer l’autoroute.

Le mistral est un vent brutal, épuisant, d’un froid mordant en hiver, dur et sec en été.

La nourriture est gorgée de fortes saveurs de terroir un peu dures pour un système digestif habitué à un régime moins capiteux.

 Le vin est jeune et trompeur : il se boit facilement, mais il a parfois un degré d’alcool supérieur à celui de crus plus vieux qu’on aborde avec prudence.

Il faut du temps pour qu’habituer aux effets combinés de l’alimentation et du climat….Il n’y a rien de doux en Provence… »

 

Modeste hommage à Peter Mayle, auteur britannique disparu en début d’année.

une annéeUne année en Provence (A year in Provence) est un des premiers livres que j’ai lu dans la langue de Shakespeare.  

C’est un roman autobiographique, une chronique quotidienne de la première année en Provence de l’auteur et son épouse, avec la découverte de la vie à la française dans les petits villages du Lubéron, comme les plaisirs de la table, les déjeuners qui durent trois heures, les courses au marché, la découverte de la chasse, la récolte de la truffe, de la cueillette des champignons, la visite des caves, la pétanque et la force diabolique du mistral. Une galerie de portraits de personnages vus à travers l’humour anglais.

Ce livre a surement donné envie à de nombreux britanniques de s’installer de l’autre côté de la Manche.

dip aux artichautsQui dit Provence, dit Apéro(s) et tartinades.

Ces deux dips de Mary Berry sont assez riches. Il est recommandé de les accompagner de légumes crus. Évitons le pain et la fougasse. hummus aux betteravesPar définition, le houmous est une préparation culinaire du Proche-Orient, composée de purée de pois chiches et de Tahini.  J’ai laissé le nom d’origine de cette recette, mais entre vous et moi, c’est une purée de betterave et non un houmous.

Accompagner les dips de crevettes décortiquées, de carottes, de radis, de rondelles de concombre, de branches de céleri, de poisson cuit, d’œufs de cailles…

Dip d’artichauts

Ingrédients
200 g de mayonnaise légère
150 g de yaourt brassé
1 filet de jus de citron
100 g de cheddar râpé ou Comté
25 g de parmesan râpé
2 gousses d’ail pelées et râpées
1 boite de petits artichauts, égouttés
Sel et poivre
Servir avec
Cœur de laitue

  • Mixer tous les ingrédients.

Présenter le dip dans des feuilles de laitue sur un grand plateau de service.

Houmous de betterave

Ingrédients
250 g de betteraves cuites
½ c à café de sel
½ jus de citron
Pulpe d’une gousse d’ail
2 c à soupe de tahini (pâte de sésame)
100 ml d’huile d’olive
2 c à soupe de crème de raifort
Persil plat, ciselé

  • Mixer tous les ingrédients, sauf le persil et la crème de raifort.
  • Garnir les feuilles de laitue et déposer la crème de raifort dessus.

A l’aide d’un couteau, dessiner des spirales par-dessus pour créer un effet marbré.
Parsemer de persil plat et servir.
dip

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 1.7/5 (3 votes cast)
Dip d’artichauts et Houmous de betterave, 1.7 out of 5 based on 3 ratings Rendez-vous sur Hellocoton !
Print Friendly, PDF & Email

3 commentaires

  1. Hélène (Cannes)

    J’aime bien les deux ! J’aimais bien Peter Mayle, aussi ! Un vrai amoureux de notre Provence ! Bisous

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 1.0/5 (1 vote cast)
  2. Deux jolies idées qui changent de notre célèbre tapenade. Le « dip » d’artichaut j’en fais mais différemment, il faut que je teste cette recette qui à l’air bien bonne.
    Peter Mayle devait apprécier cette belle région, d’accord pour le mistral qui s’engouffre de partout, pour le vin en degré je ne sais pas trop, je ne pense pas ….. mais un bon vin rosé n’est ce pas délicieux l’été pour accompagner une bonne pizza ou même un repas estival.
    Quant à la nourriture qui dit qu’elle est riche et lourde pour la digestion…, sauf peut-être pour une bonne aïoli, bon faut aimer l’ail, qui oblige parfois à se poser sur un transat par une belle journée d’été.
    Et aujourd’hui les beaux paysages ont mis un léger manteau de neige
    Toutefois ta lecture me donne envie je vais essayer de trouver ce livre, il doit être très agréable à lire avec les yeux d’un anglais, qui devait aimer cette belle Provence.
    Merci Hélène pour ces belles idées, bisous et belle journée

    Marie

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
  3. Miss Diane

    Deux belles recettes aux allures provençales ou méditerranéennes à conserver pour l’été prochain en relisant Peter Mayle sous le soleil québécois…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 3.5/5 (2 votes cast)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.

Lire les articles précédents :
Poulet aux poires et Stilton

"L’intuition m’a sauvé la vie et l’a même embellie." "La vie m’a appris que si on ne suit pas son...

Fermer