Est-ce qu’on peut tirer des leçons de la vie ? Est-ce qu’on les corrige ? Est-ce qu’il y a un destin ? Une loi et une fatalité des familles ? Comment ne transmettre que le bon, pas le mauvais, faire le tri ?
Justine Levy

 

A quelques semaines de Noël, retour à une cuisine britannique traditionnelle. Un peu d’histoire avant d’aborder le vif du sujet.

jumbles5

Histoire de la cuisine anglaise

La cuisine anglaise ne se résume pas au Pudding, Gelées tremblotantes ou Fish and Chips. Comme toutes les cuisines du monde, la cuisine britannique a subi bien des changements. Les angles se sont mêlés aux saxons, aux jutes, suivis par les Danois, les Romains et les Normands de Guillaume le Conquérant. Ils apportèrent tous, avec eux leurs coutumes culinaires.

Nous oublions que les Angles occupèrent une partie de la France : La Guyenne.

gouvernement-gc3a9nc3a9ral-de-guyenne-et-de-gascogne

Ils ont laissé derrière eux les petits pâtés de Pézenas ou le mouton sucré de l’Hérault, héritage d’un ancien vice-roi des Indes, lord Clive accompagné de son chef, venu se soigner à Montpellier. Le pudding vient du mot boudin et au Moyen âge, le lard fumé était appelé bacon

260px-Robert_Clive,_1st_Baron_Clive_by_Nathaniel_Dance,_(later_Sir_Nathaniel_Dance-Holland,_Bt)

La cuisine française actuelle, celle que nous mangeons date de la Renaissance de Catherine Médicis. Plus latine.

Les britanniques, eux sont restés sur une cuisine traditionnelle du Moyen âge, caractéristique dans le Nord de l’Europe avec le mélange aigre-doux, le rôti de porc à la compote de pommes, l’agneau  ou les volailles, accompagnés de gelées de fruits…

La cuisine anglaise est une cuisine de tradition. Vous auriez tort de la trouver obsolète. C’est une cuisine gothique. Je ne pourrai que vous vantez la qualité des produits du sol britannique.

Enfin, pour clôturer cette parenthèse,  nous avons beaucoup à apprendre de nos voisins. Pour la petite histoire, en France, bien avant les anglais, les français servaient le fromage après les fruits. L’expression « entre la poire et le fromage » en atteste.

Histoire des Jumbles

White_Rose_Badge_of_York.svgRed_Rose_Badge_of_Lancaster.svg

Vous avez surement déjà entendu parler de la guerre des deux roses (Emblème des deux  maisons royales) en 1455 jusqu’en 1485, entre deux branches rivales de la maison royale de Plantagenêt : Les  York et Les Lancaster.  Henry Tudor et Richard III revendiquaient alors le trône d’Angleterre.

800px-King_Henry_VII

Ces biscuits étaient, d’après la légende, les préférés du roi Richard III, et la recette aurait été découverte sur le champ de Bataille de Bosworth, petite ville du Leicestershire.  Richard III y trouva la mort. Je reste dubitative…

Richard_III_earliest_surviving_portrait

Henry Tudor deviendra roi sous le nom d’Henry VII, en fondant la dynastie des Tudor. Il réunit les deux branches en épousant Elizabeth d’York et choisira comme emblème la rose Tudor.

Tudor_Rose.svg

De nos jours, les Jumbles ressemblent à des cookies, mais à cette époque, ils avaient des formes de huit, de S ou de nœuds marins.

jumbles_3Jumble serait dérivé de gemmel, le latin de jumeau qui était aussi le nom donné à un anneau à deux doigts. Seuls les riches avaient les moyens d’acheter et de porter des bijoux ainsi que d’obtenir du sucre à mettre dans des recettes.

jumbles1Bosworth jumbles

Ingrédients pour 10 jumbles
Temps :
15 minutes de préparation + 30 minutes au frais + 12 à 15 minutes de cuisson
100 g de farine
60 g de sucre en poudre
25 g de beurre doux, froid
25 g de poudre d’amande
Zestes de un citron non traité
30 à 40 ml de lait
Glaçage ou sucre glace
50 g de sucre glace
1  c à soupe de jus de citron

jumbles6

  • Dans un saladier, mélanger la farine et le sucre. Ajouter le beurre froid.
  • Mélanger avec vos doigts, assez rapidement pour incorporer le beurre. Le mélange doit être sableux.
  • Ajouter la poudre d’amande et les zestes de citron.
  • Verser assez de lait pour obtenir une pâte.
  • Filmer et entreposer au réfrigérateur 30 minutes.

jumbles7

  • Préchauffer le four à 180°C.
  • Préparer une plaque au four. La tapisser d’une feuille de papier sulfurisé.
  • Rouler la pâte en cylindre et couper 10 petits morceaux.
    jumbles8
  • Sur un plan de travail légèrement fariné, former avec vos mains pour chaque morceau, une petite cordelette de 7mn de diamètre et 16 cm de long environ.

jumbles9

  • Former avec ces cordes de pâte, des huits, des nœuds ou des S.
  • Transférer la plaque et enfourner 12 à 15 minutes.
  • Sortir du four et laisser les biscuits refroidir sur la plaque.

jumbles10

Le glaçage

  • Mélanger le sucre glace avec le jus de citron. Le mélange doit être lisse et sans grumeaux.
  • Remplir une poche à douille du glaçage ou utiliser une petite cuillère et décorer les Jumbles.

  
jumbles11glacage

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 5.0/5 (3 votes cast)
Bosworth jumbles, 5.0 out of 5 based on 3 ratings Rendez-vous sur Hellocoton !
Print Friendly, PDF & Email

3 commentaires

  1. J’ai beaucoup apprécié ton entrée en matière. J’aime lorsque l’on mélange histoire et gastronomie.
    J’ignorais l’origine du mot pudding. Quant aux biscuits, il faut que je les découvre. Bisous Chris 06

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
  2. J’aime toujours autant tes récits historique qui m’apprennent beaucoup de choses ou sont de belles découvertes.
    Tes petits Bosworth jumbles me font penser à des petits sablés, moi qui suis actuellement dans la confection de croquants, sablés et autres je pense ajouter les tiens sur mes futures « fournées ». Une pensée de plus pour toi pour la période festive de fin d’année.
    Je pense confectionner mon pudding ce week-end c’est le moment, après il faudra attendre la dégustation…..
    Bisous bonne fin de journée
    Marie

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
  3. Tu veux nous faire faire des noeuds marins, c’est ça? Apres l’histoire, le bricolage 😉

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.

Lire les articles précédents :
Parlies, Scottish Parliament Cakes

Ces Highlands d'Ecosse sont une sorte de monde sauvage, rempli de rochers, de cavernes, de bois, de lacs, de rivières,...

Fermer