La présence juive en Angleterre remonte au 11ème siècle lorsque les Juifs de France suivirent Guillaume le Conquérant.

communauté

En 1290, cette petite communauté est expulsée par le roi Edward I. La pratique du judaïsme fut interdite pendant plus 366 ans.

Ce n’est qu’en 1656 qu’Oliver Cromwell autorisa le judaïsme en Angleterre. Une petite communauté de Juifs séfarades, dont des banquiers, des marchands et des importateurs de pierres précieuses, s’installèrent à Londres et établirent une synagogue sur Creechurch Lane.

communauté

La communauté juive de Londres augmenta avec l’arrivée de Juifs ashkénazes d’Europe de l’Est apportant avec eux la couture, la cordonnerie… En 1760, un groupe de députés juifs (London Board of Deputies and London Committee of Deputies of British Jews) fut créé pour représenter la communauté juive de Londres au parlement.

communauté

A la fin du 19e siècle, les pogroms anti-juifs et des difficultés économiques en Europe de l’Est entraînèrent un afflux de Juifs ashkénazes à Londres. Ils s’installèrent principalement dans l’est de Londres, autour de Whitechapel.

communauté

La boulangerie de Abe et Bertha Grodzinski à Whitechapel – 1914

Toutefois, entre les deux guerres mondiales la Communauté devient plus prospères. Changeant de classe sociale, ils s’installèrent à Golders Green, Hendon, Edgware et llford.

communauté

La cuisine juive à Londres

Dans la cuisine juive, on retrouve deux influences ; celle laissée par les juifs séfarades et l’autre par les juifs ashkénazes d’Europe de l’Est dont la conservation des aliments, soit grâce au sel et fumage, soit par fermentation anaérobie (en enlevant l’air comme pour la choucroute ou le kimchi), soit par le pickling (immersion d’un aliment dans du vinaigre).

London cure

C’est une méthode de préservation du saumon d’Écosse par le séchage et fumage, uniquement avec du sel de roche et fumage au bois de chêne. Elle a été introduite par les juifs d’Europe de l’est à Londres à la fin du 19ème siècle.

London Cure Smoked Scottish salmon utilise uniquement du saumon de qualité supérieure d’Écosse ou sauvage. Lors du fumage, on doit obtenir un arôme de fumée et de poissons à parts égales. Sa saveur est douce et délicate. Le but est d’améliorer subtilement la saveur du meilleur saumon en utilisant uniquement du sel et une légère fumée en veillant à ce que le goût prédominant reste celui du saumon.

Au même titre que Fortnum & Mason, H Forman & Son fait parti des grandes institutions londoniennes. Fondé en 1905, c’est le plus ancien fumoir à saumons de Londres. Il est toujours dirigé par les membres de la famille Formans.

H. Forman & Son
Stour Road, Fish Island, London E3 2NT

Autre héritage juifs : La première boutique de « Fish and Chips » ouverte à Londres par un immigrant juif, Joseph Malin en 1860…

Les magasins alimentaires cacher sont souvent supervisés ou autorisés par les autorités juives de Londres. Les bouchers casher, les poissonniers, traiteurs et les petites supérettes sont tous situés dans les quartiers juifs de Londres.

Les plus connues sont les boulangeries juives, comme Carmelli dans Golders Green et Daniel’s dans Temple fortune où l’on se régale de bagels, pâtisseries juives et danoises, de pains tressés comme le symboliques pain Challah dégusté pour shabbat.

Carmelli
26-128 Golders Green Road
London NW11 8HB

communauté
Daniel’s
12-14 Hallswelle Road
London NW11 0DL

communauté

Platters (Deli)
Hallswelle Parade
Finchley Road,
Golders Green
London

communauté

A suivre  La communauté africaine et des Caraïbes à Londres
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 3.0/5 (2 votes cast)
La cuisine juive à Londres, 3.0 out of 5 based on 2 ratings Rendez-vous sur Hellocoton !
Print Friendly, PDF & Email

7 commentaires

  1. Hélène (Cannes)

    C’est vrai que Londres est un joli melting pot aussi … Nous, nos bagels, on les mange dans Brick Lane, chez Beigel Bake … Je vais jeter un oeil à tes adresses, maintenant, mais j’ai un peu peur qu’elles ne soient pas dans le Central London … ce qui ne rend pas les choses très pratiques quand on n’est pas en voiture ! ;o) J’attends maintenant ton post sur les Caraïbes à Londres. J’irais bien un jour faire un tour au carnaval de Notting Hill … Bisous
    Hélène

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
  2. Hélène PICKEN

    Oublie la voiture à Londres. Entre les congestions roads et les stationnements différents d’un borough à un autre, j’en ai eu pour 88 livres d’amende. Voiture de Becky et plaque anglaise, on passe à la caisse. En euros, c’est douloureux ;-))) Je ne te parle même pas du traffic et des parkings qui n’acceptent que les cartes Bancaire british. Les londoniens ne veulent plus de voitures.
    En tube, c’est assez rapide. Tu as la station Golders Green et en plus ce n’est pas très loin de Hampstead avec ses très beaux parcs, Flask Walk et well Walk pour le shopping.Tu peux facilement y passer la journée. Il faut juste un peu de soleil 😉

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
  3. Rosenoisettes

    Il faut que je note ces petites adresses !
    La cuisine juive semble si riche !
    http://rosenoisettes.blogspot.fr

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
  4. Une belle histoire de communauté, l’Angleterre est également un pays bien accueillant. Concernant les bagels je pensais que ce « pain » était Américain je ne sais pas pourquoi. Aux USA ils doivent avoir la même origine, dans tout les cas c’est très bon surtout garni de saumon et de cream cheese.
    Beau long week-end Hélène
    Marie

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
    • Hélène PICKEN

      La communauté juive américaine est très importante surtout à New-York. J’avoue parfois acheter des bagels chez Picard…
      Je vous souhaite également un beau week-end en espérant que cette fois le soleil soit au rendez-vous.

      VN:F [1.9.22_1171]
      Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
  5. J’adore ces cuisines qui sont dictées par la religion. Elles font souvent preuve d’imagination. Carole

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
  6. Style de vie

    Merci pour cet article qui m’a permis de connaître cette cuisine juive si riche.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.

Lire les articles précédents :
Poulet à l’estragon et vin de Madère

C’est une recette simple et très savoureuse. Cependant, il faut impérativement choisir un poulet de qualité. Les poulets sont en...

Fermer