Poulet à la médiévale aux bulbes d’ail

Cette recette dépoussiérée par Clarissa Dickon Wright,  est tirée de The Forme of cury (cury traduisant cookery). L’ouvrage compile des plats servies au 14e siècle à la court du roi Richard II. Ces vieilles recettes me font voyager dans le temps sans Tardis

 Lecture en ligne

theformof cury

L’ail

Les romains ont introduit l’ail en Grande-Bretagne, et depuis on trouve une grande large variété dans le pays : l’ail blanc, l’ail rose, l’ail frais, l’ail des ours comme l’illustre le travail de Colin Boswell dans sa Garlic Farm sur l’île de Wight.

 

the garlic farm

L’ail est le plus ancien des condiments. Son chemin est long depuis les steppes de L’Asie centrale jusqu’aux rives du Bassin méditerranéen. Les bâtisseurs des grandes pyramides en consommaient en abondance pour se donner des forces.

poulet à la médievale

L’ail est un bulbe, « une tête d’ail », formé d’un ensemble de gousses serrées les unes contre les autres, recouvertes d’une pellicule individuelle, qu’il faut ôter, car elle est amère. Certains chefs préconisent l’ail en chemise, recouvert de sa peau pour atténuer son odeur très forte dans les bouillons, marinades ou ragoûts. Pour se débarrasser de cette odeur âcre, que tout le monde ne supporte pas, il faut couper la gousse d’ail en deux par son milieu et enlever les deux moitiés de germe avec la pointe d’un couteau.

ail

Le Safran

Quant au safran, il était très populaire au Moyen Ages. L’épice servait surtout à colorer les plats. C’est un produit très cher. Il faut compter 17 000 fleurs pour obtenir 100 g de safran. On n’utilise que le pistil de ce crocus cultivé en Espagne, en Italie, en Inde et, en France. Il est vendu en filaments très fins de couleur rouge orangée à l’odeur très forte et à la saveur légèrement amère, ou en poudre (de moins bonne qualité), conditionnées en petites boîtes.

 

Pour ce plat rustique, les bulbes d’ail sont cuits entièrement. On peut mélanger les variétés.  Sa saveur et son odeur forte s’allient très bien avec les viandes. Dans cette recette, il parfume tout en conservant sa saveur à la volaille. On écrase la pâte d’ail sur une tranche de pain grillé…

 

poulet à la médievale
ailAil

Ingrédients pour 4 personnes
Temps :  10 minutes de préparation + 1 heure de cuisson
Quelques pistils de safran
40 cl de vin blanc
1 beau poulet
1 c à café de poivre
noir
1 c à café de cannelle en poudre
5 bulbes d’ail
Pulpe de 5 cm de gingembre frais

Huile d’olive
Sel

  • Préchauffer le four à 230 °C.
  • Tremper les pistils de safran dans un peu d’eau.
  • Transférer le poulet dans un grand plat au four.
  • Saupoudrer le poulet de poivre noir et de cannelle.
  • Couper la tête des bulbes d’ail et les disposer autour du poulet.

poulet à la médievale

  • Ajouter la pulpe de gingembre autour du poulet.
  • Verser le vin blanc et le safran toujours autour du poulet.
  • Saler et poivrer.
  • Rôtir la volaille pendant 20 minutes.
  • Baisser le four à 170 °c et cuire encore 40 minutes jusqu’à ce que le jus de cuisson soit clair.
  • Arroser régulièrement et faire attention que les têtes d’ail ne brûlent pas.

Couper le poulet et servir avec les têtes d’ail rôties, des tranches de pain toastées et du riz.

 Source « Great British Food Revival », « La cuisine légère »

poulet à la médiévale

Rendez-vous sur Hellocoton !
Print Friendly, PDF & Email

11 réflexions sur “Poulet à la médiévale aux bulbes d’ail”

  1. Bon, encore une recette que je te pique !!! 😉
    Elle me donne envie et, en plus, elle est rapide à faire et semble succulente. Donc je dis : yesssss 🙂
    Elle sent le soleil ta recette. Donc même s’il est revenu aujourd’hui, on en a tellement manqué (et d’ailleurs tu as vu pendant le Festival …) que je prends tout ce qui me fait penser au beau temps 😉
    Bisous !!!

    • Coucou Rachel,

      Si tu pouvais nous envoyer un peu de soleil de Cannes, tu serais adorable. Je t’embrasse.

  2. Cuire entièrement les bulbes d’ail! C’est surprenant mais je serai curieuse d’y goûter (c’est plus fort?) et de m’essayer à cette recette! Pour ma part, soit je les râpe, soit je les pique à l’intérieur. Le goût sera relevé avec le safran et le vin blanc. Çà va sentir bon encore une fois dans ma cuisine!
    http://www.senourrir.net

    • J’aime beaucoup les gousses d’ail cuites tartinées sur du pain. La cuisson atténue l’ail. Ce n’est pas très fort.

  3. Médiéval en effet, je me demande si j’irai jusqu’à la cannelle pure, ou si je l’introduirai dans un mélange « quatre-épices ». Il y a un petit côté tajine assez surprenant dans cette recette par ailleurs…
    http://www.cuisinedelamer.com

    • Honnêtement la cannelle passe très bien mélangée avec le gingembre..mais pourquoi pas le quatre-épices.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.