Honeycomb

Histoire de l’honeycomb

Le Cinder toffee ou honeycomb a longtemps été un mystère pour moi. C’est entre le caramel « old fashion » et la praline mais sans les amandes. L’année dernière à la même époque, je me suis amusée à lui trouver toutes sortes d’utilisations : cassé en petits morceaux dans la mousse au chocolat Fauchon de ma bûche, mélangé aux glaces et sorbets, et enfin trempé dans du chocolat noir fondu pour obtenir des Hokey pockey (rien à voir avec la danse) ou American sponge candy. 
Ces caramels ont commencé à être produit en 1913 à Beamish, dans le comté de Durham. En 1929, Cadbury (racheté par Kraft dernièrement) a été le premier à les commercialiser dans des crunchie bars.
CRUNCHIES BAR
La marque deviendra fournisseur officiel des soldats australiens pendant la seconde guerre mondiale.
IMG_50199IMG_50233

L’astuce est de travailler rapidement une fois le bicarbonate ajouté dans la préparation. La recette fonctionne également sans sirop de glucose mais on obtient moins de bulles à l’interieur.


Qu’est-ce que le sirop de glucose ?

Le sirop de glucose rend le caramel plus facile à travailler et l’empêche de cristalliser. En Angleterre, on trouve du glucose liquide dans tous les supermarchés qui se respectent. En France, pour l’instant je n’en trouve que dans les magasins spécialisés et en vente sur internet.

Honeycomb ou Cinder toffee
1 plaque/1 thermomètre

Ingrédients
Temps : 15 minutes + 1 heure de repos
Prix : Bon marché
400 g de sucre en poudre
100 ml de miel liquide
2 c à soupe de sirop de glucose*
100 ml d’eau
1 ½ c à café de bicarbonate de soude (en pharmacie)
Huile végétale

  • Huiler une plaque.
  • Déposer le sucre, le miel et le glucose dans une casserole avec 100 ml d’eau.
  • Chauffer doucement en mélangeant, le temps que le sucre fonde.
  • Monter le feu et porter à ébullition. Atteindre 160 °C (température d’un caramel blond).
  • Ôter la casserole du feu.
  • Ajouter le bicarbonate de soude et fouetter énergiquement.
  • Verser la préparation sur la plaque huilée.
  • Laisser refroidir 1 heure.

Une fois refroidi, casser ou mixer le cinder toffee. 

Hokey pockey   (American sponge candy)

Une idée orginale de caramels pour nos cadeaux gourmands de fin d’année.

IMG_5032
Ingrédients

Honeycomb cassé en petits morceaux
200 g de chocolat fondu

  • Casser le honeycomb en morceaux et tremper dans le chocolat fondu.
  • Laisser sécher une plaque.

Mousse au chocolat Fauchon

IMG_50550IMG_50522IMG_50477
L’année dernière, j’avais réalisé la bûche de Noël de Christophe Adam  (lien avec la vidéo):
  • Un biscuit au chocolat amer imbibé de sirop de cacao, de la mousse au chocolat Fauchon et une ganache. On décore de quelques boules de meringues suisses et le tour est joué.  J’avais remplacé les framboises par des petits morceaux de honeycomb. Une réussite !  
Si la bûche entière ne vous tente pas, je vous conseille vivement  la mousse au chocolat Fauchon : Du chocolat de qualité et des œufs, c’est tout. Pas d’ajout de sucre.
Ingrédients 

Temps : 20 minutes de préparation + 1 heure au frais
240 g de chocolat noir 67 %
7 blancs d’œufs
7 jaunes d’œufs

  • Faire fondre le chocolat au bain-marie.
  • Monter les blancs d’œufs en neige ferme.
  • Verser les jaunes dessus et mélanger (le chef ne prend aucune précaution avec les blancs en neige, il fouette énergiquement).
IMG_50266_modifié-1
  • Ajouter le chocolat noir fondu.
Mélanger et entreposer la mousse au frais.
Rendez-vous sur Hellocoton !
Print Friendly, PDF & Email

14 réflexions sur “Honeycomb”

  1. J’ai toujours adoré ces bars! Tes Hokey Pockey sont sûrement divins et cette mousse doit être just merveilleuse. Que de belles gourmandises.

    Bises,

    Rosa

  2. Je ne connaissais pas du tout ce produit mais je dois dire que là, ça me donne envie d’esayer!! Tes recettes sont très appétissantes! Bravo.

  3. Hello!, votre Honeycomb, me fait térriblement envie, ce n’est pas trés difficile à faire.
    Pour le glucose, il faut aller en pharmacie, ils en ont, pour les femmes enceintes, etc…
    Merci pour la recette.

  4. Tu es juste diabolique, Hélène … Bon, allez, je prends un verre de vin chaud (ça, je connais bien ! ;o))) et puis je file !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.