Wraps de nectarines


La nectarine
nous est venue d’Angleterre au début du XIXe siècle. C’est une création américaine. Brugnon et nectarine ne sont pas synonymes. Dans le brugnon, le noyau adhère à la pulpe, contrairement à la nectarine ou il est libre. Le nom de brugnons viendrait du mot latin prunum (prune), mais croisé avec « brun » à cause de la teinte du fruit, un brun plus ou moins rouge et orangé. Ce serait un hybride très ancien de pêche et de prune.
Source « Dictionnaire de la nutrition » et « Les fruits de Jacques Brosse »

Pour ces wraps, il est donc préférable de choisir des nectarines. Plus facile à dénoyauter.

20110611_57
20110611_54

Recette tirée de Quick & Easy

Ingrédients pour 4 personnes
Temps : 15 minutes de préparation + 20 minutes de cuisson
Difficulté : facile
Prix : 2,42 €
1 rouleau de pâte feuilletée
30 g de poudre d’amandes
30 g de sucre en poudre
½ c à café d’anise en poudre
4 nectarines
Lait
  • Préchauffer le four à 220 °C.
  • Déposer une feuille de papier sulfurisé sur une plaque au four.
  • Dans la pâte feuilletée, couper 4 rectangles de 14 cm x 11 cm.
  • Mélanger la poudre d’amandes, le sucre et l’anise.
  • Réserver 1 cuillerée à soupe de ce mélange et répartir le reste en diagonale sur chaque rectangle.
20110611_36
  • Couper chaque nectarine en deux, ôter le noyau et trancher en 8.
20110611_39
  • Déposer les tranches de nectarines en diagonale.
20110611_42
  • Saupoudrer le mélange restant sur les tranches de nectarine.
  • Refermer les 2 côtés opposés de chaque rectangle de pâte.
  • Déposer les 4 wraps sur la plaque et badigeonner de lait.
  • Enfourner 15 à 20 minutes que la pâte soit dorée et gonflée.
Servir chaud à la sortie du four.

20110611_523
Rendez-vous sur Hellocoton !
Print Friendly, PDF & Email

17 réflexions sur “Wraps de nectarines”

  1. Tiens… moi qui ai toujours pensé que la nectarine et le brugnon étaient des fruits identiques… Merci pour l’info !

  2. Eh bien moi aussi, j’ai appris quelque chose aujourd’hui!
    Très sympa cette recette, simple à faire et sans aucun doute très savoureuse!
    Bonne semaine!

  3. Je n’ai pas encore acheté de nectarine cette année, ça ne saurait tarder, en voyant wraps je m’attendais à des tortillas mais non, erreur, en tout ces c’est attrayant.

  4. Super, ta recette hélène, j’adore les nectarines ou les brugnons. En revanche, c’est une idée reçue de penser que ces fruits sont un hybride du pêcher et de la prune et qu’ils seraient une invention américaine ou viendraient d’Angleterre !!! La confusion vient, je crois du nom latin du pêcher, prunus persica, dont les deux fruits susvisés seraient une mutation naturelle… qui remonte bien plus loin que le 19ème siecle… Bien amicalement !

  5. @Colibri : Je suis étonnée car ces informations se rejoignent dans 3 ouvrages des plus sérieux. Je vais donc pousser plus loin l’investigation…

  6. comme Choupette, et cela pourrait être pas mal dans des tortillas aussi, mais c’est délicieux dans un bon feuilletage !
    Je vais me renseigner aussi pour ces origines botaniques…

  7. Moi aussi, j’ai entendu récemment à la télé que contrairement à ce qu’on croit communément, le brugnonier existe depuis des millénaires en… Chine, d’où il est originaire, comme le pêcher, le nom « prunus persica » dont parle colibri-namelie est dû à une erreur d’origine, car on a longtemps pensé, comme Théophraste, que ce merveilleux arbre à fruits venait de Perse… Dans la littérature française, on trouve trace de son existence dès le XVIème (sous le vocable « brignon », car le mot nectarine vient effectivement de l’anglais, mais c’est le même fruit, les différenciations afférentes à l’adhérence du noyau ou non, ont été ensuite faites lors, justement, de la production de variétés américaines qui ont bien amélioré l’espèce. Il y a plein de renseignements à ce sujet sur Internet, mais on y trouve aussi très souvent ta définition dans les blogs de cuisine ou de santé, des sites peu autorisés en matière botanique… Vaut mieux chercher dans les encyclopédies et ouvrages spécialisés, c’est plus fiable… En tout cas je ne suis pas venue pour des « prunes » mais pour des brugnons, avec une très belle recette que voilà, et même qu’on pourrait faire la même chose avec des « cerises », car tout cela, ce n’est qu’une histoire de « prunus » ! Très sympatique ton blog, j’adore me promener sur les blogs culinaires, je vais mettre le tien dans mes favoris !
    Marjolaine (sans blog !)

  8. J’aime beaucoup ces feuilletages et les desserts aux fruits… une belle idée qui me rappellent les cornets aux abricots de mon enfance…
    J’ai noté l’opération tous au resto… on m’y verra sûrement… trop sympa… bisous

  9. Bon, bon, petite lecon de botanique dans les commentaires 🙂 merci pour ca et pour ce gouter tres gourmand.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.