Croquettes de pommes de terre à l’indienne

Je comprends facilement pourquoi la pomme de terre est devenue, au fil des siècles, « le légume » le plus répandu sur notre planète. Ses applications culinaires sont si nombreuses. Le succès de certaines recettes, réside dans le choix des pommes de terre.
Elles se classent par leur forme, la teinte de leur peau et leur précocité. Les plus courantes sont la belle de Fontenay (très bonne tenue à la cuisson), la Rosa (elle se conserve très longtemps et a une très bonne tenue à la cuisson), pour les plats mijotés la BF 15, et pour la purée, comme dans cette version indienne des croquettes, la Bintje, pomme de terre très farineuse.

Choisir les pommes de terre Quelle que soit la variété, la pomme de terre doit être ferme sous une peau fine, pas envahie de germes, de parties vertes ou de taches noires.

Conservation de la pomme de terre Pour éviter ces taches vertes, les pommes de terre ne doivent pas être exposées à la lumière du jour, mais dans un endroit bien aéré (la température ne doit pas descendre en dessous de 7°C). En cas de gel, elles prennent une saveur âcre à la cuisson.

20110425_27

20110425_12

Ingrédients : 4 personnes
Temps : 20 minutes de préparation + 20 minutes de cuisson (+ 30 minutes pour la purée)
Difficulté : facile
Prix : peu onéreux
Les croquettes
500 g de purée de pommes de terre froide
1 c à soupe d’huile d’olive
1 c à café de graines de cumin
½ c à café de graines de moutarde
1 petit oignon finement haché
Pulpe de 2 gousses d’ail
1 noix de gingembre frais pelée et râpée
1 long piment vert finement haché
3 c à soupe de coriandre ciselée
75 g de farine
3 œufs battus
110 g de chapelure
1 c à soupe de graines de sésame
1 c à soupe de graines de nigelle (facultatif)
Huile de friture
Sel, poivre
Sauce à la menthe et coriandre
5 c à soupe de coriandre ciselée
5 c à soupe de menthe ciselée
Pulpe de 2 gousses d’ail
1 c à soupe d’huile d’olive
200 g de yaourt grec
Jus de 1 citron vert

Les croquettes
  • Chauffer, dans une friteuse, l’huile de friture à 180 °C.
  • Chauffer à sec une poêle, puis ajouter les graines de cumin et les graines de moutarde. Cuire 20 secondes, le temps que les graines de moutarde explosent.
  • Ajouter l’oignon, une cuillerée d’huile d’olive, le gingembre, la pulpe d’ail, et le piment vert. Faire revenir quelques minutes.
  • Dans un saladier, transférer le mélange avec la purée de pommes de terre.
  • Ajouter la coriandre, saler et poivrer. Mélanger.
  • Former, avec la pâte, des cylindres de 6 cm de long.
  • Préparer, devant vous, une assiette avec la farine, une seconde avec les œufs battus et une troisième avec la chapelure mélangée aux graines de sésame.
  • Passer chaque cylindre dans la farine, l’œuf et enfin la chapelure.
  • Les faire frire 4 minutes environ jusqu’à ce qu’elles soient dorées. Égoutter sur du papier absorbant.
Sauce à la menthe et coriandre
  • Mixer la coriandre, la menthe, l’ail, l’huile d’olive et le yaourt. Verser le jus de citron vert, saler et poivrer.
Servir les croquettes de pommes de terre accompagnées de sauce à la menthe et coriandre.

20110425_18
Les croquettes
Rendez-vous sur Hellocoton !
Print Friendly, PDF & Email

18 réflexions sur “Croquettes de pommes de terre à l’indienne”

  1. Je n’en ai jamais fait, en revanche, la sauce est un best avec les boulettes de viandes, agneau ou boeuf/porc… Sûr que ça plairait ici !

  2. Un retour en enfance ces croquettes mais avec une version améliorée bien sûr, et de belle manière. 😉

  3. Rho, je les adore ces petites choses, surtout avec la petite sauce a la menthe qui va bien. Elles me font tres tres envie!

  4. Flûte; j’aurais dû passer chez toi hier! Là je suis mûre pour faire à nouveau des croquettes de pommes de terre! Elles ont l’air trop bonnes les tiennes!
    Merci!

  5. J’adore les recettes indiennes avec leur succession d’épices (en constatant qu’on les a toutes), et parler de pomme de terre à un breton, ça lui fait presque autant d’effet qu’à un irlandais.

    PS : Tu as écrit « explosées » au soleil, ce qui m’a mis en joie de bon matin ;-))

  6. hummm, j’adore, j’ai vraiment envie de tester ça très vite!Merci !
    Terriblement alléchant tout ça !
    A bientôt!

  7. quand j’étais petite, on gardait tout l’hiver les pommes de terres au caveau. Rendu au printemps elles étaient souvent molles, un peu germées, pas « ragoûtantes »… pourtant elles faisaient les meilleures frites au monde! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.