Sauce Satay

Classique de la cuisine asiatique : la sauce Satay. Elle est délicieuse et relève à merveille la saveur des plats comme les croquettes, les rouleaux de printemps, les satés  (petites brochettes) et kebabs. J’ai accompagné cette sauce de blancs de poulet et de poissons panés aux cacahuètes grillées non salées. On en trouve parfois au rayon Apéritifs des supermarchés ou en magasin bio.

IMG_5402
IMG_5397

Recette en anglais
Ingrédients pour 4 personnes
Temps : 35 minutes
Prix : 12,08 €
Sauce Satay
1 c à soupe huile d’arachide
1 échalote finement ciselée
1 piment rouge finement haché
2 gousses d’ail grossièrement hachées
5 cm de gingembre frais râpé
75 ml de lait de coco
1 jus de citron vert
1 c à soupe de sauce soja
150 g de cacahuètes salées légèrement dorées à la poêle
Panure aux cacahuètes grillées
150 g de cacahuètes grillées non salées
50 g de chapelure fine
75 g de farine
2 œufs battus
4 blancs de poulet tranché en lamelles ou poissons
Huile de friture
Quartiers de citron vert
Panure aux cacahuètes

  • Passez au mixer les cacahuètes grillées non salées et la chapelure fine.
  • Répartissez le mélange sur une assiette plate.
  • Placez devant vous une assiette avec la farine et une autre avec les œufs battus.
  • Passez le poulet ou le poisson dans la farine, les œufs battus et enfin dans le mélange de cacahuètes.
  • Prévoir une assiette recouverte de papier absorbant.
  • Faites frire 3 minutes environ. Le poulet doit être doré.
  • Sortez le poulet avec une écumoire et égouttez sur du papier absorbant.

Sauce Satay
  • Chauffez l’huile d’arachide dans une poêle.
  • Ajoutez l’échalote, le piment rouge, l’ail et le gingembre frais.
  • Faites revenir 3 minutes.
  • Versez le lait de coco, le jus de citron vert et la sauce soja.
  • Portez à ébullition et ajoutez les cacahuètes salées grillées.
  • Passez au mixer. Vérifiez l’assaisonnement et rajoutez si besoin du jus de citron vert et de la sauce soja.
Servez le poulet avec des quartiers de citron vert et la sauce satay.
IMG_5403

Rendez-vous sur Hellocoton !
Print Friendly, PDF & Email

14 réflexions sur “Sauce Satay”

  1. Bien que le satay soit assez répandu dans l’asie du sud-est, il est originaire d’Indonésie.
    C’est plus une marinade qu’une sauce.

  2. Merci j’avais un doute. En revanche dans cette recette ce n’est pas une marinade, c’est bien une sauce épaisse.

  3. Oui, j’avais compris ta version 😉
    Je précisais qu’à l’origine, c’est une sauce « à marinade », dont laquelle la viande en était badigeonnée, ensuite grillée et puis la marinade réduite en sauce en fin de cuisson.

  4. Ta sauce à l’air bonne car pas trop brûlante. Moi qui suis allé à Bali les gens des fois abusaient un peu du piment lol!

  5. Hélène !!! c’est encore trop compliqué pour moi (as u know !) Mais dans tout ça, j’aime bien ta nouvelle photo, et il n’y a plus de voyante quand on clic pour laisser un commentaire, que des bonnes nouvelles ! Bises !

  6. J’adore la sauce satay qui se marie si bien avec le poulet ou le porc.
    Tes photos sont terriblement appétissantes !

    Bises
    Michèle

  7. Je suis une inconditionnelle, et ca fait tres longtemps que je n’en ai pas fait. Tu me donnes tres envie la. par contre, je la fais plus liquide, pour tremper les brochettes dedans 🙂

  8. Bonjour Hélène,
    Je n’ai jamais essayé de la faire moi même, mais j’adore la sauce satay !
    Bon dimanche.
    Christophe

  9. Un classique de la cuisine … d’extrême orient (et non asiatique alors) que ce satay … par contre, j’aime beaucoup cette panure aux cacahuètes … je la note ;o)

  10. Ça, on fait assez souvent ! C’est un plat que les garçons adorent. Je ne pane pas aux cacahuètes, cela dit. Mais je le ferai, la prochaine fois ! ;o)
    Bisous
    Hélène

  11. J’avais dans l’idée que la sauce satay était forcément à base de pâte de crevettes. La crevette ne m’aimant guère, je me réjouis d’apprendre qu’on peut faire sans!
    Have a nice and sweet day

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.