Poulet frit, sauce au citron

Direction la chine aujourd’hui. C’est Gracianne qui m’a initiée à cuisine chinoise. Elle en parle si bien… Cette cuisine est fraîche, colorée, pleine de saveurs, souvent saine, pas onéreuse et un des points primordiaux : les plats sont rapides à préparer. Un atout non négligeable en cette première semaine de rentrée.

Seul ombre au tableau : certains produits rares asiatiques ne se trouvent pas facilement dans le commerce comme ce vin de riz. Je l’ai remplacé par du xérès sec.

* Le vin de riz le plus connu est le shaoxing (10 ans d’âge minimum) provenant de la province du Chê-kiang dans le nord-est du pays. Depuis 2000 ans, ce vin s’élabore d’un mélange de riz gluant, de millet, de levure et d’eau de source. On l’appelle en Chine « vin de fille ». La tradition veut qu’à la naissance d’une fille les parents de la demoiselle gardent une bouteille de côté jusqu’à son mariage. Ce vin s’achète dans les magasins chinois.

Poulet frit, sauce au citron
Recette de Ken HOM

IMG_3406

Ingrédients pour 4 personnes
Temps : 15 minutes de préparation + 25 minutes de cuisson + 10 minutes pour la marinade
Prix : 16,77 €
4 blancs de poulet coupés en lanières fines
2 c à café de sauce soja
2 c à café de xérès sec (vin de liqueur espagnol ou Sherry dry) ou *vin de riz chinois (shaoxing)
3 c à café de Maïzena tamisée + 2 c à soupe de Maïzena
2 ½ c à soupe de farine tamisée
1 jaune d’œuf
1 c à soupe d’eau
Huile de friture
4 oignons nouveaux (ciboule ou cive) émincés finement
Sauce au citron
8 cl de jus de citron
2 c à soupe d’eau
2 c à soupe de sucre en poudre
1 c à soupe de xérès sec
2 c à café de Maïzena
1 c à soupe d’eau
  • Dans un saladier, fouettez ensemble, le jaune d’œuf, l’eau, la sauce soja, le xérès sec et 3 c à café de Maïzena.
  • Mélangez aux lanières de poulet et laissez reposer 10 minutes.
  • Mélangez 2 c à soupe de Maïzena avec la farine.
  • Roulez chaque lanière de poulet dans ce mélange.
  • Réservez sur une assiette.
  • Chauffez l’huile de friture à 180°C dans un wok ou une poêle chaude ou friteuse (versez l’huile à mi-hauteur du récipient). Ne pas quitter la cuisine, l’huile chaude prend rapidement feu). Pour vérifier la température, jetez un morceau de pain dans l’huile. Il doit dorer en 1 minutes.
  • Déposez 4 lanières de poulet dans l’huile chaude à l’aide d’une écumoire.
  • Remuez et retournez -les pour que la cuisson soit homogène.
  • Égouttez, avec une écumoire, sur une assiette recouverte de papier absorbant.
  • Répétez l’opération avec le reste des lanières de poulet (écumez entre chaque bain les restes de nourriture dans l’huile).

Sauce au citron

  • Versez le jus de citron, l’eau, le xérès et le sucre dans une petite casserole.
  • Portez à ébullition sur feu moyen. Le sucre doit fondre.
  • Dans un verre, délayez la Maïzena avec une c à soupe d’eau.
  • Versez dans la casserole, remuez et laissez la sauce épaissir.
  • Avant le service, chauffez de l’huile dans le wok ou la poêle chaude et faites frire les lanières de poulet pendant 2 minutes.
  • Égouttez de nouveau sur du papier absorbant.
  • Mélangez les lanières de poulet dans la sauce au citron.

Servez sur assiette avec des légumes de saison. Parsemez les oignons nouveaux émincés sur les lanières de poulet.

IMG_3402

Filet mignon de porc mangue-ananas et nouilles chinoises

Rendez-vous sur Hellocoton !
Print Friendly, PDF & Email

13 réflexions sur “Poulet frit, sauce au citron”

  1. Tu es mignonne, initiee est un bien grand mot 🙂
    Ca c’est un plat typique de la cuisine cantonaise, que j’aime beaucoup aussi. Je n’en ai pas mange de bon depuis Hong-Kong d’ailleurs (allez, on frime un peu), il faudrait que j’apprenne a le faire.
    Je suis comme toi en ce moment, dans l’asiatique a fond, meme si je n’ai pas le temps de publier. Ca doit etre le besoin de partir qui se fait sentir a la rentree.
    Si tu veux, je t’amenerai du Shaoxing Jiu.

  2. J’ai eu une époque où je cuisinais beaucoup asiatique, il faudrait que je m’y remette d’autant que j’ai une encyclopédie de la cuisine asiatique dont je suis loin d’avoir fait le tour.

  3. Ton plat asiatique est tout en finesse!
    J’aime beaucoup cuisiner à l’asiatique et l’approvisionnement à Montréal est très facile. Non loin de chez nous, il y a une épicerie asiatique extraordinaire : Kim Phat.
    Lou

  4. Alors? A qui dois-je dire merci pour cette recette?
    A toi, A Gracianne?
    Non, je sais, à vous deux… c’est noté.

  5. J’aime bien les cuissons et les saveurs … c’est vrai, comme le suggère Tiuscha qu’on peut avoir recours à une marinade encore plus « japonisante »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.