Terrine de poivrons rouges et fromage de chèvre – Pesto de noix

La saison du poivron commence. C’est le légume d’été par excellence. Cette plante vivace est une espèce géante de piments. Il est originaire d’Amérique Centrale et aurait été introduit en Europe au XVIe siècle. Il est très prisé en Hongrie (le goulasch, plat national à base de poivrons). C’est d’ailleurs dans ce pays qu’un chercheur, Albert Szent-Györgyi, découvre et extrait la vitamine C du poivron en 1932. Il lui donna le nom d’acide ascorbique (capable de prévenir le scorbut).
C’est un légume peu calorique, riche en fibres, carotène et surtout vitamine C et
flavonoïdes qui renfoncent l’action de la vitamine C.
En France, on trouve sur les petits marchés provençaux Le Gros Carré de Cavaillon, Vert D’Antibes, Petits Marseillais, Pebrouns mais le plus courant est le poivron d’Amérique.

Terrine de poivrons rouges et fromage de chèvre – Pesto de noix

Ayant testé les deux versions, je préfère la présentation dans les petits ramequins. Les tranches en terrine sont moins esthétiques.

IMG_1710IMG_1714

Ingrédients pour une petite terrine ou 6 petits ramequins individuels
Temps : 30 minutes + 2 h minimum au frais
Prix : 5,47 €
5 gros poivrons rouges
Préparation au fromage de chèvre
360 g de ricotta
250 g de fromage de chèvre
1 c à soupe de ciboulette ciselée
2 c à soupe de jus de citron
1 gousse d’ail râpée
Pesto aux noix
1 petit bouquet de basilic ou 100 g de feuilles d’épinard
25 g de cerneaux de noix
1 gousse d’ail pelée et dégermée
20 g de parmesan râpé
6 cl d’huile d’olive
2 c à soupe de jus de citron
1 c à soupe d’eau
  • Préchauffez le four à 250°C chaleur tournante.
  • Beurrez 6 petits ramequins individuels ou tamisez de papier sulfurisé une petite terrine.
  • Coupez les poivrons en deux.
  • Ôtez les pépins et la membrane. Posez sur une plaque de four, peau au-dessus.
  • Enfournez dans le four bien chaud environ 15 minutes. La peau doit être noire.

    IMG_1653_modifié-1

  • Sortez-les et enfermez les poivrons dans un sac plastique 5 minutes.
  • Pelez les poivrons.
  • Coupez-les en deux dans le sens de la longueur.
  • Tapissez le fond et les côtés des petits ramequins ou la terrine avec une partie des poivrons rouges rôtis.
  • Mélangez ensemble la ricotta, le fromage de chèvre, la ciboulette, le jus de citron et l’ail râpé.
  • Remplissez les ramequins ou la terrine.

    IMG_1667_modifié-1

  • Terminez par une couche de poivrons rouges et pressez.
  • Filmez ou couvrez les ramequins ou la terrine.

    IMG_1668_modifié-1

  • Laissez au frais au moins deux heures.

Pesto aux noix

  • Toastez à la poêle, sur feu doux, les cerneaux de noix.
  • Mixez ensemble les feuilles de basilic ou épinards, cerneaux de noix toastés, l’ail, le parmesan râpé, l’huile d’olive, le jus de citron et l’eau.
  • Démoulez prudemment les ramequins ou la terrine.

Servez avec le pesto aux noix

IMG_1731_modifié-1

Source « le dictionnaire de la nutrition »

Rendez-vous sur Hellocoton !
Print Friendly, PDF & Email

19 réflexions sur “Terrine de poivrons rouges et fromage de chèvre – Pesto de noix”

  1. Superbe la présentation ! Et j’adore les poivrons, de toutes les couleurs et à toutes les sauces, encore une recette qui me plait vraiment.

    NB : Deux petites choses :
    – Si tu m’as dans tes favoris ou si un lien vers mon blog figure sur le tien, peux tu changer l’adresse s’il te plait? J’ai déménagé sur overblog (plus de fonctions, plus d’avantages) : http://seletpoivre.over-blog.com. Merci bien.
    – J’en profite pour faire un peu de pub (désolée) pour le concours que j’organise (jusqu’au 26/07) : un livre est à gagner ! (clic sur l’onglet sous la bannière « Gagnez un livre de cuisine »)

  2. humm, quel délice cette terrine!vraiment très frais pour attaquer un repas!excellente idée que l’on peut décliner à volonté en mettant des aubergines à la place des poivrons!merci pour cette belle recette!bises

  3. Qu’est-ce que c’est joli ca. J’adore l’aspect veloute des poivrons, ca fait une entree fraiche formidable de saveurs.

  4. Je fais une terrine du même style, par contre sans pesto aux noix qui me plait particulièrement, idée à retenir! 😉

  5. une petite terrine telle qu’elle me plairait pour le repas de ce soir! chaleur demande fraîcheur mais il ne faut pas oublier le goût! Avec cette recette je suis certaine que nous serions comblés.
    Bizzz

  6. Tu as raison, il faut toujours être très prudent lors du démoulage et de la découpe de ces bêtes-là ! Mais tu as relevé le défi ! ;o)
    Elle est très belle, ta terrine !
    Bisous à tous
    Hélène

  7. Toujours aussi colorée par chez toi ;o) On s’en la fraicheur en bouche, pour cette terrine qui aurait pu provenir d’ici … en substituant le parmesan par une éternelle trappe d’échourgnac ;o)

  8. Pour l’avoir testée avec la feta, je récidiverai bien avec le chèvre qui connaît apparemment un grand succès chez plus d’une blogueuse.
    Pour le démoulage, finalement je favorise les mini terrines ou les portions individuelles !

  9. un grand classique avec quelques variantes comme le dit Tiuscha. c’est bien que tu cites ta source, cela devient rare sur plein de blogs.

  10. Cette recette me plaît beaucoup, et tes séries aussi 😉 alors j’attends la suite avec impatience!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.