Lancashire Hotpot


Le Hotpot est le nom du plat de cuisson en terre cuite. Le Lancashire est situé au Nord de l’Angleterre.

branch-lancashire


Cette région a une longue histoire agricole et industrielle. Elle possède un riche héritage culinaire. Les plats traditionnels du Lancashire se composaient d’ingrédients « bon marché », souvent riches et nourrissants pour lutter contre le froid. Les Hotpot se préparaient avec les ingrédients disponibles à cette époque comme les huîtres. Ce n’est qu’au milieu de XIXe siècle que ce plat commence à évoluer vers une sorte de ragoût. C’est un plat rustique, rapide et simple avec une cuisson lente.

Le Lancashire a longtemps été la région de l’industrie du coton (les villes de Rochdale, Preston, Wigan et Burnley). Les ouvrières des moulins préparaient le dîner le matin et plaçaient le Hotpot sous les braises du feu avant de partir à leur dur labeur. Ce plat était également le repas des mineurs. Les ouvriers enveloppaient le Hotpot dans une couverture avant de descendre sous terre. Même l’aristocratie anglaise trouvait ce plat délicieux. Il était alors préparé dans de grands pots et dégusté aux courses.

Il existe de nombreuses variantes de ce plat traditionnel. Il est souvent composé de collier d’agneau du Lancashire of course. J’ai choisi la version de James Martin mais sans rognons. N’ayant pas encore en ma possession ce fameux plat en terre cuite, j’ai opté pour un grand plat à terrine.

IMG_8546IMG_8557

Ingrédients pour 6 personnes
Temps : 25 minutes de préparation + 2 h de cuisson
Prix : 19,85 € (2 côtelettes d’agneau/personne plus onéreux que le collier d’agneau)
900 g de collier d’agneau coupé en morceaux ou 12 côtelettes d’agneau
1 c à soupe d’huile d’arachide
15 g de beurre
4 oignons coupés en rondelles
1 c à soupe de farine
570 ml d’eau bouillante
1 c à café de Worcestershire sauce (rayon condiments/moutarde)
1 feuille de laurier
2 branches de thym
1 kg environ de pommes de terre coupées en rondelles
Sel et poivre du moulin
  • Préchauffez le four 10 minutes à 170°C.
  • Ôtez l’excès de gras sur l’agneau et séchez la viande avec un torchon propre.
  • Chauffez l’huile d’arachide avec une noix de beurre dans une grande cocotte. Lorsque l’huile est chaude, ajoutez les morceaux d’agneau ou les côtelettes.
  • Faites-les dorer sur toutes les faces.
  • Transférez dans le plat de cuisson.
  • Ajoutez les rondelles d’oignon et une petite noisette de beurre dans la cocotte.
  • Faites-les revenir sur feu moyen pendant 10 minutes.
  • Ajoutez la farine et verser doucement l’eau bouillante ainsi que la Worcestershire sauce.
  • Remuez jusqu’à obtenir une sauce épaisse.
  • Salez et poivrez.
  • Versez les oignons en sauce sur l’agneau. Pour les côtelettes, maintenez-les droites dans le plat.

    IMG_8536IMG_8540

  • Ajoutez la feuille de laurier et les branches de thym dans le plat de cuisson.
  • Disposez les rondelles de pomme de terre en couche.
  • Salez et poivrez.
  • Déposez de petites noisettes de beurre.

    IMG_8542

  • Couvrez entièrement le plat de papier aluminium.
  • Enfournez 1 h 30.
  • Sortez le plat du four et enlevez le papier aluminium.
  • Badigeonnez les pommes de terre de beurre fondu.
  • Montez la température du four à 200°C et enfournez 15 minutes.

Servez immédiatement.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Print Friendly, PDF & Email

22 réflexions sur “Lancashire Hotpot”

  1. Ca Helene, c’est tout ce que j’aime. Ca fait longtemps que je la lorgnais celle-ci, j’en ai une version similaire dans un livre de cuisine anglaise. Je sens que je ne vais pas resister longtemps a l’appel du lancashire hotpot.

  2. Bonjour,
    Comme Gracianne, j’Aime Tout y compris of course tous les détails concernant « l’historique » du Hotpot 🙂

    Quant à cette Phrase, elle me laisse rêveuse de bon matin …


    « Les Hotpot se préparaient avec les ingrédients disponibles à cette époque comme les huîtres. »

  3. Donc en fait on peut cuisiner ce plat dans une terrine à baeckeoffe. Ce qui m’amuse est que dans mes classeurs, et oui toujours eux, dans les plus anciens, j’ai une recette de côtelettes d’agneau qui ressemble bigrement à la tienne sans la worcestershire et qui s’appelle « côtelettes d’agneau à la mode du curé » et c’est bien connu les curés aimaient bien manger! 😉

  4. Moi aussi, j’aime tout dans cette recette, les plats qu’on met sur le coin du feu et qui cuisent tout doucement en embaumant la maison, c’est tellement de bons souvenirs et surtout tellement bon !
    Bonne soirée

  5. Ca ressemble à notre plat de mercredi, epaule d’agneau et pdt, mais façon provençal. Tour ce que j’aime aussi !
    Les huîtres, ça a l’air d’être quelque chose, ce n’est pas la première fois qu’on en entend parler ou qu’on les voit dans tes plats de ragoût ou pies anglais…
    Avec les rognons j’aimerais bien aussi, mais gare aux temps de cuisson !

  6. Mmm, j’en voudrais bien un peu, chaud. C’est le genre de plat qui fait très famille et chaleur. Merci de nous donner toujours des informations précieuses 🙂

  7. Je viens de réaliser un baeckeoff et je trouve ce plat très proche et sûrement aussi délicieux. Bisous

  8. Miam ! Ca ressemble à mon baeckehoffe !
    Les huitres, je les laisse mais j’y verrais bien du rognon … Sauf que comme dit Tiuscha, le temps de cuisson … bigre ! ;o)

  9. Un grand merci pour le côté historique de ton billet! Désolé, pas d’agneau pour moi, mais cela doit être délicieux!!!

  10. Nous adorons les plats mijotés. Ca demande peu de précision, ça embaume la maison, ça réchauffe le corps et le coeur !

  11. Je survole un peu les billets que je n’ai pas pris le temps de lire des dernières semaines un peu sous l’eau du boulot… Je serais bien curieux aussi de connaître la version avec des huitres, tu as une recette éprouvée?

  12. J’avais déjà entendu parler ce type de plat. Le tiens plaira à ma tribu ! Voilà de quoi les réconforter. A essayer rapidement donc (quand ma dernière ira mieux, car depuis ce matin elle joue les vomito !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.