Daube de calamars

Non, vous n’êtes pas dans un film fantastique, mais juste dans ma cuisine. Grâce à cette daube provençale, j’ai fait la connaissance avec deux calamars entiers. Une expérience riche en émotion.

Préparation

Préparer les calamars

Le calamar est un mollusque sans coquille. Le céphalopode est constitué de deux parties : la tête, les tentacules et le sac du corps.

  • Placez le calamar entier sur le plan de travail, allongé la tête et les tentacules bien séparées.

    IMG_0290-12

    IMG_0291-1

  • Coupez les tentacules, juste au-dessus de l’œil et ôtez le globe de l’œil.

    IMG_0292-1IMG_0299-1

  • Enlevez le sac à l’intérieur du corps. Les sacs avec de l’encre peuvent éventuellement se congeler pour réaliser des risottos ou des pâtes.

    IMG_0293-1

  • Enlevez les 2 tubes transparents à l’intérieur du sac.

    IMG_0294-1IMG_0295-1

  • Taillez les ailes avec un ciseau et jetez-les.

    IMG_0296-1

  • Pour enlever la peau, passez le sac sous l’eau, elle se détache très facilement.

    IMG_0300-1

  • Rincez l’intérieur du sac.
  • Emincez le sac en lanières de 2 cm.
  • Coupez les tentacules en 2.

—Daube de calamars —

La marinade prépare à la cuisson des calamars. Elle permet de rendre la chair bien plus tendre.

IMG_0327-1

Ingrédients pour 4 personnes
4 calamars préparés et coupés en lanières de 2 cm
20 cl de vin blanc
2 petits citrons coupés en tranches
2 feuilles de laurier
2 gousses d’ail dégermées et hachées
2 c à coupe de persil plat haché
Sel et poivre
3 c à soupe d’huile d’olive
1 oignon rouge finement haché
500 g de tomates pelées et sans pépins
400 g de petites pommes de terre nouvelles

IMG_0323-12

  • Dans un plat creux, mélangez les calamars avec le vin blanc, les tranches de citron, les feuilles de laurier, l’ail haché, et le persil haché. Salez et poivrez.
  • Laissez mariner quelques heures.

    IMG_0304-1

  • Chauffez une grande casserole avec l’huile d’olive et faites revenir les oignons rouges.
  • Egouttez les calamars en gardant la marinade. Ôtez uniquement les tranches de citron.
  • Ajoutez les calamars dans la poêle, et cuire 2 minutes.
  • Ajoutez les tomates pelées et épépinées et cuire encore 5 bonnes minutes.
  • Versez la marinade.
  • Couvrez la casserole et faites mijotez doucement pendant 2 heures.

    IMG_0320-1

  • Ajoutez les pommes de terre nouvelles. Si elles sont trop grosses, coupez-les en quartiers.
  • Continuez la cuisson encore 30 minutes.

Servez chaud avec un peu de riz.

IMG_0325-1

Rendez-vous sur Hellocoton !
Print Friendly, PDF & Email

16 réflexions sur “Daube de calamars”

  1. Tu te lances dans la cuisine de l’extrême ! ;o)
    Ici, on a trop chaud pour cuisiner alors c’est pique- nique tous les soirs à la plage !
    Bisous
    Hélène

  2. C’est la 1ère fois que je les vois avec leur encre… C’est drôle je m’apprête à réaliser celui de T.Marx, quel dommage que je n’en ai pas sous la main !! Super !

  3. C’est vrai que ça fait un peu film fantastique mais ta daube a tout pour me ravir… je sens que samedi, il va falloir que le poissonnier ait de beaux calamars sinon, je vais être fâchée!

  4. Pas vraiment la saison des calamars dans le sud, (octobre) mais on en trouve des pêches de l’atlantique, en Provence on fait la daube mais avec le poulpe au vin et aux olives noires, les calamars sont farcis ou sautés à l’huile d’olive et persillade pour l’apéro.
    Ta recette est surement délicieuse.

  5. Bazarette : En Manche, on peut pêcher le calamar toute l’année, mais les meilleures périodes pour les pêcher sont de Mars à Mai et de Octobre à fin Novembre. En Atlantique, on les pêche aussi toute l’année, et enfin en Méditérannée, c’est de Septembre à Avril, la meilleure période étant de Novembre à fin Janvier. Pour résumé, on trouve des calamars toute l’année en région parisienne. La recette des poulpes aux vin rouge me tente beaucoup.

  6. Encore une bonne semaine, et je pourrais goûter cette daube. Quand j’arrive à l’extraire, je garde l’encre pour des sauces, là cela devient vraiment fantastique.

  7. Alors là même pas peur :-))) Enfin presque. Cela fait partie des choses que j’adore (tout comme le poulpe) mais que je ne cuisine jamais. Je les mange en général chez ma mère qui prépare calamars et poulpes à merveille. Peut être l’ais-je trop entendue râler lorsque j’étais petite en les nettoyant !

  8. belle perf !!!!!
    la semaine dernière j’ai voulu tenter un tajine de supions, et je n’ai pas osé parceque je ne pensais pas m’en sortir. Avec tes explications imagées limpides, je sens que je vais franchir le cap 🙂
    MErci !

  9. Et bien moi je me sens toute petite face à ces belles explications, on sent que tu maîtrises parfaitement le sujet 🙂 Peut-être qu’un jour, quand je serais grande, j’oserai moi aussi me mettre au calamar… en attendant je me régale virtuellement de cette daube de la mer.

  10. une daube dans laquelle je plongerais bien volontiers la fourchette! surtout dans la dernière photo…qu’est-ce qu’elle est belle!
    Biz

  11. meme pas peur, ca j’ai deja fait. par contre je ne les ai jamais vus non plus avec la poche d’encre entiere.
    Et la recette a l’air vraiment fameuse.

  12. J’admire ton savoir faire. Ca c’est au dessus de mes forces et je me demande même si je suis capable de gouter… Pourtant d’après les commentaires ça a l’air très bon…. J’ai un peu de mal avec certains produits mais je me soigne… si, si…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.