Salade de fraises et de viande des grisons pour Patrick Cdm – Omelette Arnold Bennett

Voici ma participation au jeu « Le sucré s’invite chez le salé » 6ème édition présidé par Patrick Cdm de « cuisine de la mer » avec comme invitée la fraise.

Salade de fraises et de viande des grisons

Cette recette est écossaise : une association de fraises, vinaigre balsamique et de chevreuil fumé. Point de chevreuil dans le coin ! Je me suis rabattue sur de la viande des grisons (viande de bœuf séchée).

Ce ménage à trois fonctionne parfaitement.

DSC04502_01

Ingrédients pour 4 personnes

12 belles fraises bien mûres
½ cuillère à soupe de sucre
1 cuillère à soupe de vinaigre balsamique
8 tranches de viande des grisons
Feuilles de salade

Vinaigrette
2 cuillères à soupe d’huile d’olive
1 cuillère à soupe de vinaigre balsamique
Sel et poivre

  • Lavez les fraises et enlevez les queues.
  • Tranchez les fraises verticalement en trois ou quatre, placez-les dans un bol avec le sucre et le vinaigre balsamique.
  • Laissez macérer 30 minutes mais pas plus. (Le sucre fait ressortir l’humidité des fraises qui associé au vinaigre blasamique entoure les fruits d’ un manteau brillant).
  • Pendant ce temps, préparez la vinaigrette avec l’huile d’olive, le vinaigre, bien remuez. Ajoutez le sel et le poivre.
  • Coupez en fines tranches la viande des grisons.

Placez les fraises sur les assiettes avec les lamelles de viande des grisons et aspergez de vinaigrette.

 

DSC04505_01

Omelette « Arnold Bennett »

Restons un peu de l’autre côté de la Manche avec un grand classique de la cuisine anglaise « l’omelette Arnold Bennett » (une omelette soufflée au haddock fumé). Ce plat a été créé spécialement en l’honneur du célèbre auteur britannique Arnold Bennett. C’est lors de son séjour à l’hôtel de Savoy à Londres qu’il écrivît son best seller « Imperial Palace ».

Arnold_Bennett_-_Project_Gutenberg_1Savoyhotel1

Pour petite anecdote, c’est aussi en ce lieu que l’illustre Chef français Auguste Escoffier créa la pêche melba et le melba toast en l’honneur de la cantatrice australienne Dame Nelly Melba. Le premier directeur de l’hôtel de Savoy était César Ritz , fondateur de l’hôtel du Ritz.

De nombreux chefs anglais ont donné leur version personnelle de l’omelette Arnold Bennett. Celle qui à mon avis se rapproche plus de l’originale est de Delia Smith, grande dame de la cuisine outre-Manche.

DSC04495_01

Ingrédients pour une poêle de 20 cm de diamètre.

2 bonnes cuillères de crème fraîche
225 g de haddock fumé.
5 œufs
½ cuillère à café de farine
10 g de beurre
1 cuillère à café d’huile d’olive
50 g de gruyère râpé
Poivre

  • Enlevez la peau et les arêtes du poisson. Coupez en dés de 1 cm environ.

DSC04491_01

Béchamel de haddock

  • Placez la crème fraîche dans une casserole et amenez doucement à ébullition. Ajoutez un peu de poivre et surtout pas de sel, le haddock étant déjà très salé.
  • Pochez le poisson dans la crème pendant 5 minutes.
  • Séparez le blanc du jaune d’un œuf. Dans un bol, mélangez le jaune avec la farine et mélangez.
  • Enlevez les dés de poisson avec une écumoire en égouttant bien. Ne pas hésiter à presser un peu le poisson afin d’extraire le jus.
  • Préchauffez le grill du four et placez la grille à 13 cm de la source de chaleur.
  • Maintenant, remettre la crème où a préalablement cuit le poisson sur le feu et portez à ébullition.
  • Versez la crème chaude sur le mélange jaune d’œuf et farine. Mélangez et reverser dans la casserole.
  • Remettre sur le feu mais pas plus que 2 minutes.
  • Hors du feu, rajoutez les dés de haddock égouttés et réservez.
  • Battre le blanc d’œuf en neige et mélangez très délicatement à la préparation ou béchamel de haddock.

DSC04492_01

Préparez l’omelette avec les 4 œufs restants

  • Battez les œufs dans un bol et rajoutez du poivre.
  • Dans la poêle, versez l’huile d’olive et le beurre. Attendre que le beurre soit bien fondu et bien chaude avant de verser l’omelette.
  • Versez les œufs battus, attendre 2 minutes et commencez à tourner la poêle pour ramenez le liquide des œufs vers le centre.
  • Lorsque l’omettre est à moitié cuite, baissez la température et ajoutez avec une cuillère la béchamel de haddock. Etalez-la bien sur la surface de l’omelette et saupoudrez avec le gruyère râpé sur le dessus.
  • Placez ensuite la poêle sous le grill 2 à 3 minutes, four ouvert. Là, l’omelette commence à gonfler et devenir dorée.

Sortez l’omelette et attendre 5 minutes avant de servir.

Enjoy !

DSC04494_01DSC04498_01

Rendez-vous sur Hellocoton !
Print Friendly, PDF & Email

28 réflexions sur “Salade de fraises et de viande des grisons pour Patrick Cdm – Omelette Arnold Bennett”

  1. Ta deuxième recette me donne trés trés faim, elle est magnifique cette omelette. Je reste trés réservée sur le sucré/salé, bien que ta présentation soit agréable à l’oeil.

  2. L’ommelette est magnifique, elle me fait bien plus envie que les fraises. Et d’ailleurs j’ai tres faim.

  3. Une jolie salade! Je ne connaissais pas cette omelette… Elle me donne sacrément envie!

    Bises,

    Rosa

  4. bon jez t’avoue et tu le sais à l’avance que ma préférence va à la fraise accompagnée de son grison 🙂
    Sublime néanmoins 🙂

  5. je suis épatée par ton omelette ! et confondue devant une telle précision  » à 13 cm de la souce de chaleur  » ! si c’est pas de la perfection ça !!

  6. Tres anglais tout ca mais ca a l’air delicieux! Au fait tu sais aussi que l’hotel Savoy est le seul endroit on l’on roule du bon cote de la route (a droite) en Angleterre, ils sont fous ces anglais!

  7. Merci beaucoup de ta participation, et en plus, toute l’Ecosse sur un plateau, tu me gâtes! OK, l’omelete est anglaise, mais le haddock a de grandes chances de venir d’Ecosse!

  8. géniale cette salade! plus de fraises pour moi cette année, mais dès les premières de la saison prochaine ,je teste cette recette!

  9. L’omelette est fabuleuse, crémeuse, soufflée, une merveille, je suis enthousiaste, sans doute un peu moins pour la salade que je testerai sous forme de « croc » pour me faire une idée sur cette alliance…

  10. Je suis curieuse de connaître le goût de la viande de grison !
    Aux fêtes on en trouve il faudra que je teste.
    Quant à l’omelette elle est très appétissante !

  11. C’est un recette écossaise classique ??? Etrange alliance … je suis sûre que je préfèrerai avec de la viande des Grisons. Le jour où tu viendras dans le midi, je t’emmènerai à Entrevaux, dans l’arrière-pays, pour manger la secca ! ça ressemble un peu, et c’est très typique.
    Je note avec grand intérêt ton omelette, aussi, car le haddock, j’adore !
    Bisous
    Hélène

  12. A chaque fois que nous allons chez mes parents, nous croisons un chevreuil qui traverse la route mais je n’ai pas trop envie d’abimer ma voiture pour une recette d’autant que la viande c’est pas trop mon truc ! par contre je craque totalement pour le haddock

  13. Salade de fraises très originale que j’essaierai bien. J’aime bien la viande de grisons en plus.
    ta 2ème recette est également très belle.
    Merci beaucoup Hélène : j’ai bien reçu ton petit colis qui m’a fait vraiment très très plaisir. Tu es adorable. Donnes-moi des idées pour utiliser les produits que tu m’as envoyés, ça devrait m’aider. MErci, merci, merci.
    En ce moment, le quotidien est un peu dur, car la « maladie » est présente très près de nous. Sinon, ma petite famille va bien et les vacances ont été très chouettes, sauf la fin.
    Enormes bisous. Chrys

  14. et allez! encore une fois, tu nous offre de grandes et bonnes choses! ton omelette, quelle réussite! bises

  15. Bien jolie salade de fraises qui fait honneur au défi de Cdm et belle découverte que cette omelette d’outre manche!!! Je suis ravie d’être de retour et de lire à nouveau tes billets culinaires que j’affectionne particulièrement!
    Bises ++

  16. La fraise + le salé de la viande de grison, j’en ai l’eau à la bouche rien que d’y penser!

    L’omelette est sûrement très bonne aussi.

  17. Tout a l’air délicieux ici mais je prendrais bien de la salade de fraises et de viande des grisons … J’adore l’un et l’autre, ce soit être très fin !

    Merci 🙂

  18. Impossible de voir les photos sur ton blog et pourtant j’en avais envie, j’ai essayé aussi une recette viande-fraises et ai beaucoup aimé, j’adore ton association, quelle belle idée, la viande des Grisons, fine et goûteuse, je retiens ! Je reviendrai pour voir la photo et celle de l’omelete qui me tente bien !

  19. Eh bien, tu vois, je n’aime pas les omelettes, mais là, je n’ai qu’une envie c’est de me laisser convaincre !

  20. la meilleure omelette que j’ai jamais mangée est celle de l’hotel « le petit Nice » à Marseille. Un pur délice.

  21. ça ne m’étonne pas que la recette de fraises te soit inspirée par une recette écossaise; j’ai été étonnée l’an passé par l’abondance de fraises, là-bas, mais je rejoins Gracianne, ce qui me plaît vraiment, c’est cette somptueuse omelette au haddock.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.